Racing Point : "Pérez a été tenu au courant de ce qui se passait"

Directeur de l'écurie Racing Point, Otmar Szafnauer a donné sa version des faits sur le départ annoncé de Sergio Pérez.

Racing Point : "Pérez a été tenu au courant de ce qui se passait"

Le divorce prématuré entre Racing Point et Sergio Pérez, annoncé pour la fin de saison, laisse inévitablement quelques traces. S'il n'a fait part d'aucune animosité envers l'écurie qui deviendra Aston Martin l'an prochain, le pilote mexicain a toutefois déploré le manque de clarté de ses dirigeants ainsi que le fait de ne pas avoir été informé plus tôt du choix de recruter Sebastian Vettel à sa place. Une version des faits qu'Otmar Szafnauer ne valide pas totalement, assurant que Pérez et son entourage étaient informés des négociations avec le quadruple Champion du monde.

Lire aussi :

"Il en avait une vague idée et il le savait", explique le directeur de Racing Point au micro de Sky Sports. "Nous avons tenu son manager Julian [Jakobi] informé tout au long du processus. Ce n'était pas une décision évidente, et c'est tout à son honneur car il a fait un excellent travail pour nous. Il a été tenu au courant de tout ce qui se passait. Ce que nous ne savions pas, car la décision n'était pas prise, c'était le choix final qui allait être fait. Nous l'avons appris mercredi."

Szafnauer confirme que Racing Point était en discussion avec Vettel depuis "un certain temps", mais que la décision finale de le recruter n'a été entérinée que cette semaine. Mettre Pérez sur la touche n'avait rien de simple, d'autant que le Mexicain disposait encore de deux années de contrat avec l'écurie.

"La décision a été prise il y a deux jours, vraiment", insiste Szafnauer. "La décision finale n'était pas facile. Sergio nous a parfaitement rendu service, c'est un grand compétiteur, un pilote rapide. C'est quelqu'un de fiable le dimanche en course, qui ne fait pas d'erreur et qui rapporte des points. Ce n'était pas simple. Je crois que c'est un compliment fait à Sergio de voir que nous avons dû longtemps réfléchir entre le garder ou prendre un quadruple Champion du monde avec toute l'expérience que possède Sebastian. En fin de compte, avec Aston Martin qui arrive, je crois que c'est la bonne décision de compter sur l'expérience qu'apporte Sebastian, celle d'un top team, ce qu'aspire à être Aston Martin. Je crois que nous avons fait ce qu'il fallait."

De manière évidente, comme Pérez l'avait lui-même reconnu lors de l'apparition des premières rumeurs, Racing Point n'a jamais envisagé un seul instant d'écarter Lance Stroll, qui conserve sa place dans l'écurie détenue par son père Lawrence.

"Lance est avec nous depuis deux ans", rappelle Szafanauer. "C'est un jeune homme de 21 ans et, oui, son père est le propriétaire de l'équipe. Alors quand nous avons étudié un changement de pilote car Sebastian était disponible, c'était… il s'agissait de Checo. Comme je l'ai dit, il a des options dans son contrat, et ces options n'existaient pas pour Lance."

partages
commentaires
EL1 - Bottas devance Verstappen et bat le record du Mugello

Article précédent

EL1 - Bottas devance Verstappen et bat le record du Mugello

Article suivant

Albon n'a pas plus de pression malgré la victoire de Gasly

Albon n'a pas plus de pression malgré la victoire de Gasly
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021