EL1 - Verstappen à 10 secondes du record sur la patinoire d'Istanbul

Dans une séance disputée sur une piste très piégeuse, Max Verstappen et Alexander Albon ont signé les meilleurs temps mais les chronos restent encore bien loin du record de la piste.

EL1 - Verstappen à 10 secondes du record sur la patinoire d'Istanbul

Le soleil perce au-dessus du tracé de l'Istanbul Park mais les 14°C dans l'air et les 18°C sur la piste ainsi que des plaques d'humidité (car la piste a semble-t-il été arrosée avant le début des essais libres) au moment de démarrer la première séance la rendent extrêmement piégeuse, surtout que les pilotes débutent en pneus durs. "C'est pire que de la glace", lâche Lando Norris au moment de rentrer au stand.

Les premiers temps, peu significatifs, sont inscrits par Sebastian Vettel et Carlos Sainz, au-dessus des deux minutes. La séance est interrompue au drapeau rouge après cinq minutes : après une légère perte de contrôle, Charles Leclerc a arraché le plot marquant l'entrée des stands, ce qui a fait ressortir les boulons de fixation, créant un danger sur la piste. Ces boulons sont retirés par une équipe d'intervention et la séance peut reprendre normalement.

Lire aussi :

Valtteri Bottas prend la piste le premier une fois le drapeau vert brandi, et il constate lui aussi à quel point l'adhérence est précaire. Le Finlandais qui signe un 1'44"9 (à 20 secondes du record qui date de 2005) puis 1'43"0, est rejoint un peu plus tard par Pierre Gasly. Une demi-heure après le début de séance, seul Kimi Räikkönen est en piste alors que Lewis Hamilton et Daniil Kvyat sont les deux derniers concurrents à ne pas être allés en piste.

Peu avant la mi-séance, le Russe entre en scène, sur un tracé qui semble s'améliorer en même temps que les pilotes prennent leurs marques. Hamilton finit à son tour par prendre la piste quelques instants plus tard, pour seulement deux petits tours de reconnaissance. Le premier tête-à-queue est l’œuvre de Gasly, juste à la sortie du premier virage. Du côté de McLaren, on demande à Sainz de rentrer au stand pour une alerte moteur.

Verstappen s'empare des commandes en 1'42"7 puis 1'41"7. À mi-séance, seul George Russell a utilisé autre chose que des pneus durs (blancs) puisque le Britannique a monté des tendres (rouges). Ressortant des stands à une quarantaine de minutes du drapeau à damier, Bottas améliore la meilleure marque en 1'40"8, 1'40"1, 1'39"2 puis 1'38"9, toujours en pneus durs ; Ocon est le premier à passer de son côté les mediums (jaunes), bientôt rejoint par d'autres concurrents sur ces gommes.

Lire aussi :

À 25 minutes du terme de la séance, Sainz immobilise sa McLaren dans un dégagement du tracé turc, annonçant un "problème moteur". La Virtual Safety Car est déployée pour permettre aux commissaires de dégager la voiture en toute sécurité. Peu avant, Verstappen a signé le meilleur temps en 1'37"1. La piste repasse au vert avec une vingtaine de minutes restantes.

Vettel prend la tête en 1'36"0 puis 1'35"6 alors que Verstappen se plaint de ses freins avant. Leclerc signe peu après un 1'35"5. Ce temps est battu dans les dix dernières minutes par Albon, en 1'35"3. Bottas part en tête-à-queue, sans conséquence, au virage 9 ; Kvyat et Latifi connaissent la même mésaventure, mais au virage 12.

En dépit d'une gêne involontaire de Giovinazzi dans le rapide virage 11 et d'un passage hors piste en maintenant l'accélérateur à fond, Verstappen prend le meilleur chrono dans les derniers instants de la séance, en 1'35"077 (pneus durs), ce qui reste tout de même à plus de dix secondes du record. Le Néerlandais effectue un tête-à-queue dans le virage 9 dans son tour de décélération, sans gravité là encore.

Turkey Grand Prix de Turquie - Essais Libres 1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 29 1'35.077  
2 Thailand Alexander Albon Red Bull 27 1'35.318 0.241
3 Monaco Charles Leclerc Ferrari 26 1'35.507 0.430
4 France Pierre Gasly AlphaTauri 26 1'35.543 0.466
5 Germany Sebastian Vettel Ferrari 29 1'35.620 0.543
6 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 27 1'36.738 1.661
7 United Kingdom Lando Norris McLaren 21 1'37.216 2.139
8 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 21 1'37.503 2.426
9 Finland Valtteri Bottas Mercedes 23 1'37.629 2.552
10 France Esteban Ocon Renault 23 1'38.428 3.351
partages
commentaires
George Russell sera pénalisé sur la grille en Turquie

Article précédent

George Russell sera pénalisé sur la grille en Turquie

Article suivant

Ricciardo estime vivre sa meilleure saison depuis 2016

Ricciardo estime vivre sa meilleure saison depuis 2016
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021