Résumé d'essais libres

EL2 - Leclerc poursuit sa marche en avant

Déjà en tête en EL1, Charles Leclerc a signé le meilleur temps de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de Monaco, devant Carlos Sainz et Sergio Pérez.

Lire aussi :

Très populaires au début de la première séance d'essais libres du Grand Prix de Monaco, les pneus durs étaient snobés et les mediums préférées au coup d'envoi de la seconde séance de la journée. Seuls les pilotes Ferrari ont effectué leur première tentative chronométrée avec les enveloppes à flancs blancs, Charles Leclerc prenant même le meilleur temps en 1'15"762 avant d'être détrôné par Max Verstappen (1'14"915). Ce fut ensuite au tour de Sergio Pérez de faire mieux avec un tour de 1'14"001.

Si Sebastian Vettel a échappé de peu à la sanction avec un travers dans le complexe de la Piscine, Daniel Ricciardo n'a pas eu autant de chance. Alors que les pilotes gagnaient en confiance dans les rues de la Principauté et s'autorisaient à prendre de plus en plus de risques, l'Australien a perdu le contrôle de sa McLaren dans la première chicane et a heurté le rail, provoquant la sortie du drapeau rouge.

Dix minutes plus tard, le temps de nettoyer la piste et d'agiter le drapeau vert, les pneus mediums ont fait place aux tendres pour des simulations de qualifications. Et bien que Red Bull ait initialement eu l'avantage, Pérez abaissant la meilleure marque à 1'13"324, Ferrari a eu le dernier mot : à trois reprises, Leclerc a battu le meilleur temps, s'arrêtant sur un 1'12"656 avec 44 millièmes d'avance sur Carlos Sainz, trois dixièmes sur Pérez et quatre sur Verstappen.

Le Monégasque aurait pu tourner encore plus vite, néanmoins son tour a été avorté en raison du trafic. Et avec un dernier quart d'heure de séance consacré aux simulations de relais de course, le meilleur temps de Leclerc n'a pas été amélioré.

Le pilote Ferrari a donc fait carton plein en prenant le meilleur temps des deux séances du vendredi. Après le cheval cabré et le taureau rouge, la première voiture classée était celle de Lando Norris, qui accusait un retard de six dixièmes. Russell, Gasly, Alonso, Vettel et Tsunoda complétaient le top 10.

Lire aussi :

Au-delà du crash de Ricciardo, d'autres pilotes se sont fait surprendre durant la séance. Plusieurs ont tiré tout droit à l'entrée du premier virage, tandis que Norris et George Russell ont dû écourter leur simulation de qualifications après avoir tutoyé les rails.

Monaco Grand Prix de Monaco - Essais Libres 2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Monaco Charles Leclerc Ferrari 30 1'12.656  
2 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 32 1'12.700 0.044
3 Mexico Sergio Pérez Red Bull 31 1'13.035 0.379
4 Netherlands Max Verstappen Red Bull 33 1'13.103 0.447
5 United Kingdom Lando Norris McLaren 24 1'13.294 0.638
6 United Kingdom George Russell Mercedes 31 1'13.406 0.750
7 France Pierre Gasly AlphaTauri 32 1'13.636 0.980
8 Spain Fernando Alonso Alpine 31 1'13.912 1.256
9 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 32 1'14.059 1.403
10 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 27 1'14.134 1.478
11 Denmark Kevin Magnussen Haas 32 1'14.239 1.583
12 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 29 1'14.267 1.611
13 Finland Valtteri Bottas Alfa Romeo 28 1'14.468 1.812
14 Thailand Alexander Albon Williams 33 1'14.486 1.830
15 China Zhou Guanyu Alfa Romeo 23 1'14.525 1.869
16 Canada Lance Stroll Aston Martin 29 1'14.623 1.967
17 Germany Mick Schumacher Haas 33 1'14.894 2.238
18 France Esteban Ocon Alpine 34 1'15.216 2.560
19 Canada Nicholas Latifi Williams 33 1'16.276 3.620
20 Australia Daniel Ricciardo McLaren 2    

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Norris n'est "toujours pas à 100%" à cause de son angine
Article suivant Hamilton : "Comme s'il y avait 100 bosses en une ligne droite"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France