Formule 1 GP d'Espagne

Bruno Famin sur Flavio Briatore : "Je ne me soucie pas du passé"

Questionné sur l'arrivée de Flavio Briatore au sein de l'écurie Alpine en tant que conseiller exécutif, Bruno Famin, le directeur de l'équipe, voit avant tout l'expérience que pourra apporter l'Italien.

Bruno Famin, Alpine F1 Team, en discussion avec Michael Andretti

Photo de: Erik Junius

Quinze ans après le scandale du Crashgate de Singapour, Flavio Briatore est de retour aux affaires chez Renault, ou plutôt chez Alpine. Certes, l'homme d'affaires italien, qui avait mené Benetton – avec Michael Schumacher – au succès dans les années 1990 avant de mener la barque lorsque l'équipe est passée sous le contrôle de Renault, n'a jamais été vraiment éloigné de la F1.

Frappé d'un bannissement à vie de la Formule 1 après son implication dans le scandale du Grand Prix de Singapour 2009, par la suite invalidé par la justice française en 2010, Briatore a continué à œuvrer dans les coulisses de la discipline, gérant notamment la carrière de Fernando Alonso, et prenant une part active à l'arrivée au calendrier du Grand Prix d'Azerbaïdjan.

Lire aussi :

Déjà sous le feu des projecteurs cette saison en raison de la difficile gestion de ses pilotes Esteban Ocon et Pierre Gasly, puis en raison des rumeurs indiquant qu'Alpine allait abandonner le moteur Renault en 2026 pour devenir une écurie cliente, Bruno Famin est une nouvelle fois au centre des attentions depuis l'annonce de l'arrivée de Flavio Briatore, décidée par le PDG de Renault, Luca de Meo.

Interrogé ce vendredi au Grand Prix d'Espagne, Bruno Famin assure ne pas se retourner sur le passé de Briatore, mais plutôt considérer le plus que pourra apporter le transalpin à son équipe.

Flavio Briatore, conseiller exécutif, Alpine F1

Flavio Briatore, conseiller exécutif, Alpine F1

Photo de: Sam Bagnall / Motorsport Images

"Je ne me soucie pas du passé, je regarde toujours vers l'avenir", a ainsi déclaré Famin. "Mon rôle est d'essayer de voir comment améliorer les choses dans l'équipe. Et ce que je vois, c'est qu'avoir Flavio comme conseiller dans l'équipe représente une opportunité de bénéficier de son expérience, pour nous aider. Il a une très haute connaissance de la F1, il connaît beaucoup de personnes, et je suis sûr qu'il nous aider à développer l'équipe encore mieux, et encore plus vite. Je regarde en avant, pas en arrière."

Depuis le début de la saison, Alpine affiche un sérieux déficit en termes de performances, bien loin des écuries de pointe et du statut d'équipe d'usine qui est le sien. Il a en effet fallu attendre le sixième Grand Prix de la saison, à Miami, pour voir l'écurie marquer un point, avec la dixième place d'Esteban Ocon.

C'est un atout et nous utilisons tous les atouts disponibles et nous continuerons à chercher de nouveaux atouts pour rendre l'équipe plus forte.

Pierre Gasly a lui aussi décroché son premier top 10 à Monaco, avant que les deux pilotes français n'intègrent la zone des points tous les deux au Canada, pour la première fois de la saison, Gasly neuvième devançant Ocon. Si les progrès sont là, la route semble encore longue pour retrouver les sommets.

"Il y a un objectif très clair d'améliorer la compétitivité de l'équipe aussi vite que possible", continue Bruno Famin. "Et nous sommes à la recherche d'un soutien solide. Nous sommes, encore une fois, très heureux d'avoir accueilli David Sanchez en tant que directeur technique, une très bonne opportunité que nous avons été en mesure de saisir très rapidement."

"Et notre objectif est d'améliorer l'équipe le plus rapidement possible en continuant à bénéficier des connaissances, du réseau et de l'influence de Flavio, c'est un atout et nous utilisons tous les atouts disponibles et nous continuerons à chercher de nouveaux atouts pour rendre l'équipe plus forte."

Avec Filip Cleeren

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Pourquoi le nouveau plancher Mercedes n'apparaît pas sur les documents FIA
Article suivant Pourquoi Red Bull a mis Verstappen dans sa F1 2022 à Imola cette semaine

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France