Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Pourquoi le "PAS" montre que Ferrari était sur la voie du DAS

Quand Mercedes a révélé le DAS pendant les essais de pré-saison, beaucoup s'attendaient à ce que ses rivaux les plus proches demandent instantanément son interdiction à la FIA.

Pourquoi le "PAS" montre que Ferrari était sur la voie du DAS

Mais alors que Red Bull a clairement exprimé son intention de porter réclamation contre Mercedes au moment où la saison débutera, Ferrari s'est montré bien plus réservé sur cette affaire, et l'équipe a en fait suggéré avoir envisagé puis rejeté l'idée d'un DAS par le passé. Certains se sont interrogés, en se demandant si la Scuderia ne couvrait tout simplement pas ses arrières en faisant de tels commentaires, mais un travail d'enquête a permis de comprendre pourquoi la structure ne s'est pas vraiment alarmée : elle utilise un système qui reprend la plupart des avantages du DAS depuis le milieu de l'année passée.

Lire aussi :

En fait, comme Motorsport.com est en mesure de vous le révéler, le concept dont le nom de code est "PAS" (pour Power Assisted Steering) est si bon qu'il a été repris par Haas sur la VF-20 de 2020. Même si le PAS n'est pas aussi avancé que le DAS, c'est ce type de dispositif que Mercedes a d'abord utilisé dès le début de la saison 2019, la structure étant devenue un précurseur dans le développement de ce qui a été installé sur la voiture 2020.

La direction de la W10 était équipée d'une double crémaillère, créant ainsi un système Ackermann variable qui permettait de faire tourner une roue indépendamment de l'autre, en fonction du mouvement appliqué au volant. Avec le recul, la W10 paraissait particulièrement agile et réactive dans les virages lents par rapport à ses devancières, ce qui était clairement dû au nouveau système de direction. Il n'y a pas que l'agilité qui a été améliorée, mais également le maintien des pneus dans leur fenêtre de fonctionnement optimale, réduisant l'usure et améliorant la performance.

Ferrari, qui a compris assez rapidement le concept de Mercedes, a décidé de développer sa propre version, adoptant le PAS à partir du GP de France 2019. Comme cela signifiait mettre en place une unité de direction plus volumineuse, plus lourde et plus complexe, les avantages devaient forcément être multiples pour en surpasser les inconvénients.

Avoir la capacité de faire varier l'angle Ackermann en fonction du profil du virage peut avoir des conséquences aérodynamiques intéressantes. Étant donné que la forme du sillage de turbulence créé par chaque roue et chaque pneu va également être modifiée par la trajectoire qu'ils dessinent, cela pourrait peut-être résulter en un profil de sillage similaire sur toute la ligne, ce qui permettrait de dessiner une carte aérodynamique globale de la voiture à régler pour améliorer l'appui.

Lire aussi :

Le timing de l'arrivée de ces solutions Ackermann variables montre que l'introduction du DAS est une prolongation du concept original, permettant au pilote de réaligner les roues directionnelles pour les lignes droites et ainsi éliminer le frottement des pneus et/ou la traînée liés au fait d'adopter un angle Ackermann encore plus agressif.

Que Ferrari ait rendu le PAS disponible pour Haas prouve qu'il doit y avoir des avantages compétitifs à l'avoir, et que la structure italienne est totalement à l'aise avec ce qu'elle a produit. Le DAS, dans le même temps, aura une durée de vie limitée, Mercedes ayant accepté que son interdiction soit effective dès 2021 malgré le maintien des châssis 2020. Cela sera certainement un soulagement pour beaucoup dans le paddock qui craignaient une escalade des coûts, nuisible pour la discipline dans la foulée de la crise créée par le COVID-19.

Avant de la Haas F1 Team VF-20
Avant de la Haas F1 Team VF-20
1/6

Photo de: Giorgio Piola

Haas a prévu d'utiliser le système "PAS" pour 2020. Voici l'installation directionnelle durant les essais.
Avant de la Ferrari SF1000
Avant de la Ferrari SF1000
2/6

Photo de: Giorgio Piola

Le système PAS a été intégré à la Ferrari SF1000 dès le début.
Avant de l'Alfa Romeo C39
Avant de l'Alfa Romeo C39
3/6

Photo de: Giorgio Piola

L'Alfa Romeo dispose d'une direction plus conventionnelle.
Détails de l'avant de la Ferrari SF90
Détails de l'avant de la Ferrari SF90
4/6

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a introduit son PAS au GP de France. Voici les deux versions de la direction que l'on peut voir de chaque côté du châssis ci-dessus.
DAS de la Mercedes AMG F1 W11
DAS de la Mercedes AMG F1 W11
5/6

Photo de: Giorgio Piola

La Mercedes W11, avec son système DAS, qui ajoute une couche de complexité au système Ackermann, permettant aux pilotes de réaligner les roues avant dans les lignes droites.
Avant de la Mercedes W09
Avant de la Mercedes W09
6/6

Photo de: Giorgio Piola

La direction plus conventionnelle de la Mercedes W09 de 2018.
partages
commentaires
Combien faut-il de GP pour valider une saison de F1 ?

Article précédent

Combien faut-il de GP pour valider une saison de F1 ?

Article suivant

Réduction des coûts : vers des moteurs gelés ?

Réduction des coûts : vers des moteurs gelés ?
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021