La FIA autorise la Super Licence à 17 ans et ouvre la porte à Antonelli

Andrea Kimi Antonelli pourrait désormais faire ses débuts en Formule 1 dès cette année, après une révision des règles FIA permettant d'attribuer une Super Licence à l'âge de 17 ans et sous certaines conditions.

Andrea Kimi Antonelli, Prema Racing

La FIA a publié une version récemment modifiée du Code Sportif International (CSI) qui permet à l'instance d'accorder une Super Licence, sésame indispensable pour rouler en compétition en F1, à un pilote même si ce dernier n'a pas encore 18 ans. Ce changement réglementaire pourrait ouvrir la voie à une participation prochaine de Andrea Kimi Antonelli, le jeune espoir de Mercedes, à un ou plusieurs Grands Prix cette année.

En effet, c'est l'Annexe L du CSI qui a été modifiée, et notamment l'article 13.1 qui concerne l'attribution de la Super Licence. Dans un premier temps, la demande de celle-ci n'est plus liée à l'obligation de posséder le permis de conduire.

Mais surtout, ensuite, le nouvel article 13.1.2 dispose désormais, en français dans le texte, que : "Le pilote doit être âgé d'au moins 18 ans au début de l'épreuve de sa première compétition de F1. À la seule appréciation de la FIA, un pilote jugé comme ayant récemment et constamment fait preuve d'une capacité et d'une maturité exceptionnelles dans des compétitions pour voitures de formule monoplace peut se voir accorder une Super Licence à l'âge de 17 ans."

Lire aussi :

Depuis plusieurs semaines, et alors que les baquets ne cessent de se remplir en vue de 2025, Antonelli apparaît désormais comme le clair favori à la succession de Lewis Hamilton chez Mercedes. L'Italien, qui aura 18 ans le 25 août, a même été lié à une possible arrivée en F1 dans le baquet de Logan Sargeant chez Williams dès cette saison, alors qu'il débute juste sa première campagne de F2. Des rumeurs repoussées par James Vowles, le directeur de la structure basée à Grove.

Jusqu'ici, la saison de rookie d'Antonelli en F2 n'a pas été particulièrement marquante pour le pensionnaire de l'équipe Prema, mais sa progression rapide dans les différents championnats auxquels il a participé (avec des titres en F4 Italie en 2022 et en FRECA en 2023) en a fait un grand espoir de la Formule 1. Et pourrait donc justifier l'attribution d'une Super Licence.

Début mai, il avait été indiqué qu'une requête pour lui accorder une Super Licence avait été faite auprès de la FIA. La fédération avait confirmé cela avant d'indiquer : "Nous avons reçu cette demande et nous l'examinons. Mais il y a une procédure à suivre et plusieurs personnes/commissions doivent voter et donner leur accord, car cela nécessite une modification du règlement."

Avec Jake Boxall-Legge

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Pour Stella, les Mercedes auraient rattrapé Norris en fin de course
Article suivant Le Canada a été "encourageant" pour la Red Bull sur les vibreurs

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France