Flashback : le désastreux crash de Vettel à Singapour en 2017

Sebastian Vettel retourne au Grand Prix de Singapour ce week-end dans le même contexte qu'après l'édition 2017 : sous le feu des critiques !

Flashback : le désastreux crash de Vettel à Singapour en 2017

Il y a deux ans, la course au titre a pris une tournure désagréable pour Sebastian Vettel en raison d'un carambolage au départ avec la Red Bull de Max Verstappen et son propre coéquipier Kimi Räikkönen. Le quadruple Champion du monde arrive désormais à Singapour après deux victoires consécutives pour son nouveau coéquipier Charles Leclerc, et fait l'objet de critiques suite à son tête-à-queue et son retour en piste dangereux à Monza, où il a accroché la Racing Point de Lance Stroll.

Lire aussi :

Mais revenons sur l'édition 2017, et remémorons-nous comment l'incident a eu lieu...

 Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, immediately prior to contact

Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, immediately prior to contact

Photo by: Andrew Hone / LAT Images

 Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H hits Sebastian Vettel, Ferrari SF70H and Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H hits Sebastian Vettel, Ferrari SF70H and Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Photo by: Andrew Hone / LAT Images

Le scénario : 

Vettel s'est qualifié en pole position, avec son rival pour le titre Lewis Hamilton – qui restait sur deux victoires consécutives – seulement cinquième. Vettel avait perdu la tête du championnat lors de la course précédente à Monza, et était motivé à reprendre l'avantage. Verstappen était deuxième sur la grille devant son coéquipier Daniel Ricciardo et la seconde Ferrari, celle de Räikkönen.

Malgré une averse juste avant la course, c'est un départ arrêté qui a eu lieu, et Räikkönen a pris le meilleur envol du top 4, de loin, se hissant à la hauteur de Verstappen. Or, sa roue arrière droite a heurté l'avant gauche du Néerlandais, car Vettel avait donné un coup de volant vers la gauche, plaçant la Red Bull dans un sandwich Ferrari. Verstappen avait pris le deuxième meilleur départ, était donc à côté de Vettel lui aussi, et les trois voitures se sont accrochées : celle de Räikkönen (sur trois roues) a fait un demi-tête-à-queue et a percuté de plein fouet le côté gauche de celle de Vettel.

Bien que restant en tête l'espace de quelques virages, Vettel est ensuite parti en tête-à-queue à cause des dégâts.

 Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08

Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08

Photo by: Glenn Dunbar / LAT Images

 Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, crashes out on the opening lap as Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, passes

Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, crashes out on the opening lap as Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, passes

Photo by: Sam Bloxham / LAT Images

 Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, crashes out on the opening lap

Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, crashes out on the opening lap

Photo by: Sam Bloxham / LAT Images

Les trois protagonistes ont été contraints à l'abandon, ce qui a ouvert la porte à une nouvelle victoire de Hamilton ; le pilote Mercedes a creusé l'écart au championnat et a remporté le titre à la fin de la saison.

Dans un sondage rassemblant près de 2000 lecteurs de James Allen on F1, 76% ont rejeté la faute sur Vettel, tandis que 17% ont estimé qu'il s'agissait d'un incident de course. 5% ont jugé que Verstappen était en tort, contre 2% seulement pour Räikkönen.

Ce qu'ils ont dit :

Vettel : "Nous avons fait notre départ, tout le monde essayait de faire son départ, et ça s'est très mal terminé pour nous trois. C'est la course. Ces choses-là arrivent, on n'y peut pas grand-chose ; par conséquent, il ne sert à rien de les regarder encore et encore. Chaque départ est différent, et même si on regarde celui-là encore et encore, c'est fait. C'est très malheureux pour nous trois, mais il faut tourner la page."

Sebastian Vettel, Ferrari

Sebastian Vettel, Ferrari

Photo by: Sutton Images

Max Verstappen, Red Bull Racing

Max Verstappen, Red Bull Racing

Photo by: Sutton Images

Kimi Raikkonen, Ferrari, Max Verstappen, Red Bull, after the crash

Kimi Raikkonen, Ferrari, Max Verstappen, Red Bull, after the crash

Photo by: Steve Etherington / LAT Images

Verstappen, lui, s'est montré très clair sur l'identité du responsable : "C'est principalement Sebastian. Il s'est mis à me tasser, peut-être qu'il n'a pas vu Kimi sur la gauche. Ce n'est pas une excuse : si l'on se bat pour le titre mondial, il ne faut pas prendre le risque de tasser quelqu'un à ce point. À quoi s'attend-il ? Quand on se bat pour le titre mondial, il ne faut pas faire ça. Ce n'était pas très malin. J'ai essayé de lever le pied car je l'ai vu venir, mais les pneus arrière sont plus larges que les pneus avant, donc je ne pouvais pas m'échapper. J'étais au milieu sans avoir rien fait de mal. J'essayais juste de faire un départ propre."

Fidèle à lui-même, Räikkönen était peu loquace : "Je ne pense pas que j'aurais pu faire quoi que ce soit pour changer le résultat final, à part prendre un mauvais départ et ne pas être à cet endroit. Et ce n'est pas vraiment ma faute."

Les commissaires de course n'ont infligé aucune sanction suite à l'enquête menée après la course. Mais au niveau du championnat, c'était un coup dur pour Vettel et Ferrari. Nul doute que l'Allemand paierait cher pour une nouvelle pole position à Singapour en 2019, afin de remettre sa saison sur de bons rails...

Photos - Le départ du GP de Singapour 2017 

1/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

2/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

3/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

4/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

5/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

6/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

7/41

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

8/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

9/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

10/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

11/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

12/41

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

13/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

14/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

15/41

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

16/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

17/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

18/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

19/41

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

20/41

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

21/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

22/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

23/41

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

24/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

25/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

26/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

27/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

28/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

29/41

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

30/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

31/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

32/41

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

33/41

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

34/41

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

35/41

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

36/41

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

37/41

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

38/41

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

39/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

40/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

41/41

Photo de: Sutton Motorsport Images

partages
commentaires
Ocon va être progressivement écarté par Mercedes
Article précédent

Ocon va être progressivement écarté par Mercedes

Article suivant

Grosjean conserve son baquet Haas pour 2020

Grosjean conserve son baquet Haas pour 2020
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021