Un gain d'une seconde avec les évos de la MCL60 ? McLaren dément

McLaren s'est propulsé aux avant-postes grâce aux récentes évolutions apportées à la MCL60, mais Andrea Stella dément que celles-ci représentent un gain d'une seconde au tour.

Oscar Piastri, McLaren MCL60

Grâce aux évolutions apportées aux pontons et au plancher de la MCL60, McLaren joue immanquablement le podium depuis quelques Grands Prix, après un début de saison pourtant particulièrement médiocre. La légendaire écurie britannique n'avait enregistré aucune arrivée dans le top 5 avant l'arrivée de ces nouvelles pièces sur la monoplace de Lando Norris en Autriche ; voilà que celui-ci reste sur deux podiums consécutifs, tandis que son coéquipier débutant Oscar Piastri s'est classé quatrième à Silverstone et cinquième en Hongrie malgré des dégâts à son plancher le week-end dernier.

Mercedes s'est ainsi retrouvé juste derrière les bolides papaye en performance pure, un scénario forcément surprenant. "On voit que McLaren a dépassé tout le monde avec des évolutions – ils ne s'attendaient pas à revenir si fort", a estimé Toto Wolff, directeur de l'écurie à l'étoile. "Quel que soit le moyen, ils ont probablement gagné une seconde. Et ils ont dépassé Aston Martin et Ferrari, qui étaient vus comme des écuries vraiment compétitives au début de la saison, mais qui ne sont plus nulle part."

Un gain d'une seconde au tour ? Du côté de Woking existe un certain scepticisme quant à cette supposition. "À vrai dire, nous n'avons pas fait de véritable estimation chiffrée", indique Andrea Stella, directeur d'équipe. "Nous avions notre propre estimation en interne selon ce que nous avons vu sur les cartographies aérodynamiques. Puis on les simule et cela donne un chiffre, que je ne peux pas partager, mais ce n'était pas une seconde. Je pense que d'une manière ou d'une autre, le comportement et le développement de la voiture aident plus ou moins au niveau des pneus. Cela fait gagner davantage de temps au tour."

Le circuit atypique du Hungaroring a en tout cas permis à McLaren de faire le point sur les forces et les faiblesses de sa monoplace, alors que le dernier package d'évolutions de la MCL60 est désormais prévu après la trêve estivale.

"Nous sommes certainement sortis de ce Grand Prix encouragés par nos progrès dans les virages à moyenne vitesse. C'est ce que nous voyons certainement dans la comparaison avec la concurrence. Nous voyons aussi que nous perdons bel et bien du temps dans les trois virages lents, ce qui confirme qu'il y a encore du travail à faire dans ces virages-là", conclut Seidl.

Propos recueillis par Matt Kew

Formule E :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Quand Agostini faillit se laisser tenter par la F1 avec Ferrari
Article suivant Comment la FIA tente d'accélérer la vérification budgétaire

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France