Gasly a failli abandonner en début de course

Pierre Gasly révèle qu'un problème de freins a failli le contraindre à l'abandon au début du Grand Prix d'Autriche, où il a finalement marqué des points précieux.

Gasly a failli abandonner en début de course

Douzième sur la grille de départ de la première manche de la saison, Pierre Gasly a réalisé une course solide, profitant des abandons de Max Verstappen, de Daniel Ricciardo et de Lance Stroll, ainsi que du tête-à-queue de Sebastian Vettel, pour occuper la huitième place à la mi-course. C'est ensuite l'accrochage entre Lewis Hamilton et Alexander Albon qui a profité au Français, qui a peu bataillé ce dimanche, si ce n'est en fin d'épreuve pour préserver la septième position face à son compatriote Esteban Ocon. "Franchement, ça fait plaisir de retourner sur la piste et d’avoir des courses comme ça", a-t-il commenté au micro de Canal+. "Ça m’avait manqué."

Lire aussi :

L'épreuve aurait toutefois pu prendre une tout autre tournure en raison de pépins techniques : "Pour nous, ça a été super intense. Au bout de dix tours, j’ai l’équipe qui m'a demandé de rentrer pour vérifier les freins car j’avais la pédale de frein qui était complètement à plat, avec les freins avant qui surchauffaient. Je leur ai juste demandé de faire un tour en plus pour voir si ça s’améliorait. Ils m’ont laissé faire ce tour-là et on a finalement continué la course alors qu’on était à deux doigts de s’arrêter. Comme quoi ça ne tient pas à grand-chose."

D'où une certaine satisfaction pour le pilote de l'écurie AlphaTauri, pour laquelle les points s'annonçaient plutôt compliqués à accrocher. "Si on nous avait dit qu’on repartirait avec une septième place au début du week-end, on aurait signé largement, car on sait que c’est un peu compliqué contre les Renault, les McLaren et les Racing Point. On est très contents."

Esteban Ocon, Renault F1 Team R.S.20, devant Daniil Kvyat, AlphaTauri AT01

Esteban Ocon, Renault F1 Team R.S.20, devant Daniil Kvyat, AlphaTauri AT01

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Son coéquipier Daniil Kvyat n'a pas eu la même réussite : il a été contraint à l'abandon dans l'avant-dernier tour, victime d'une crevaison. Laquelle pourrait trouver son origine dans sa bataille avec Esteban Ocon pour la huitième place : Kvyat a lancé l'assaut par l'extérieur au virage 6, mais s'est retrouvé sur le vibreur et estime avoir été tassé, même s'il ne veut pas rejeter la faute uniquement sur son adversaire.

"Cette journée a été décevante", a déploré le Russe. "Ce n'est pas génial de la part d'Ocon de pousser les gens dehors comme ça, à vrai dire. Mais j'aurais pu être plus patient aussi ; bref, c'est un peu décevant. La course prenait une très bonne tournure jusque-là, et c'est dommage, car je me suis fait perdre beaucoup de points aujourd'hui."

Quant à Ocon, interrogé à ce sujet par Motorsport.com, il a jugé qu'il s'agissait d'un incident de course : "Je viens de revoir l'action. C'est clair que c'était une bataille très serrée entre nous deux : il était en tendres neufs, j'étais en durs usés, donc il y avait une petite différence d'adhérence. En même temps, c'est difficile de dépasser par l'extérieur du virage 6, et l'on sait que c'est risqué, vraiment. Bref, c'est passé près, mais nous ne nous sommes pas touchés. Dany a touché le vibreur, et ces vibreurs ne pardonnent rien, malheureusement. Mais j'ai apprécié la bataille avec lui avant ça."

Avec Oleg Karpov

partages
commentaires
Horner encourage Hamilton à changer son approche

Article précédent

Horner encourage Hamilton à changer son approche

Article suivant

Un sentiment de frustration domine chez Racing Point

Un sentiment de frustration domine chez Racing Point
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021