Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Grosjean 4e : "J’en ai pris tellement dans la tronche"

partages
commentaires
Grosjean 4e : "J’en ai pris tellement dans la tronche"
Par :
1 juil. 2018 à 15:27

Enfin ! Romain Grosjean a enfin inscrit ses premiers points de la saison en terminant à la quatrième place du Grand Prix d'Autriche 2018, le meilleur résultat de la saison et de l'Histoire de l'écurie.

Romain Grosjean, Haas F1 Team, sur la grille
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, devant Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1
Romain Grosjean, Haas F1
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, s'arrête au stand pendant les qualifications
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team, signe des autographes
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18

Grosjean outragé, Grosjean brisé, mais Grosjean libéré ! Sans doute la formule est-elle un peu excessive dans le cadre de la Formule 1 mais le Français aura attendu plus que quiconque ce résultat. Une quatrième place sérieuse, sans aucun problème majeur, qui lui permet d'inscrire les 12 premiers points de sa saison et de signer la meilleure arrivée de l'Histoire de Haas en F1.

Un résultat qui doit évidemment beaucoup aux trois abandons devant la VF-18 #8 mais aussi à un rythme supérieur aux autres écuries du milieu de peloton et à une fiabilité impeccable. "Pour notre 50e c’est vrai que ça fait du bien, en plus on fait 4 et 5", a-t-il lancé après l'épreuve, au micro de Canal+, en référence à la position d'arrivée de son équipier Kevin Magnussen, qui l'a longuement félicité dans le parc fermé.

Comme un certain nombre de pilotes, dont le vainqueur de la course Max Verstappen, Grosjean a souffert de cloquage avec ses gommes tendres et a dû gérer ses pneus en fin de course.

"On a essayé de se battre avec les gros bras au début mais on ne pouvait pas. On a fait une stratégie assez osée avec un arrêt sous VSC et 55 tours derrière sur les pneus tendres, qui n’étaient pas beaux à voir en fin de course. Mais bon on a fini, c’est extraordinaire. On a été un petit peu aidé par les Mercedes qui ne finissent pas."

Sur un plan plus personnel, ce résultat est évidemment un soulagement après plusieurs semaines compliquées. "Ça fait du bien de marquer des points. J’en ai pris tellement dans la tronche que, vous savez, je garde un peu pour moi le bonheur et j’espère que mes enfants sont fiers de moi, je sais qu’ils auraient voulu un trophée mais bon, j’ai fait le maximum. Après c’est sûr que ça fait du bien après une période un petit peu difficile. C’était un week-end parfait, il faut continuer à faire ça. L’équipe le mérite vraiment. C’est énorme. Quatrième, ça fait longtemps que je n’ai pas aussi bien terminé, même si on rêve toujours de plus. C’était une super course !"

Fin de la spirale négative

Il faut en effet remonter au Grand Prix de Belgique 2015, avec Lotus, pour trouver trace d'un meilleur résultat pour le natif de Genève, qui a ajouté, pour Sky Sports : "Je me sens mieux que ces derniers temps. [...] J'ai reçu beaucoup de critiques mais l'équipe m'a toujours soutenu. Nous avons enfin mis un terme à cette spirale négative."

"C'était surtout pour moi et pour mon équipe. Ce n'est pas parce que trois ou quatre courses ne se passent pas comme prévu que tout change. Je suis content que nous commencions à avoir de la chance. Je suis désolé pour Lewis, pour Valtteri ou pour Daniel, mais notre chance revient !"

"Le premier tour n'a pas été facile, car nous attaquions fort. J'ai essayé de me tenir à l'écart des problèmes, je savais que la course était longue. J'ai cru que mes pneus arrière n'allaient jamais tenir à cause des cloques, donc j'ai fini la course avec soin, j'avais de la marge derrière."

"On ne contrôle pas ça, c'est très dur à juger. On perd de l'adhérence et il est possible que le pneu s'effondre à un moment. J'ai géré ça comme je pouvais. C'était une course fun. Il y a de petites choses que nous aurions pu mieux faire, mais qu'importe, nous sommes quatrième et cinquième !"

Article suivant
Verstappen : "C'était très dur de gérer les pneus"

Article précédent

Verstappen : "C'était très dur de gérer les pneus"

Article suivant

Hamilton : "Nous aurions dû gagner"

Hamilton : "Nous aurions dû gagner"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Catégorie Course
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Fabien Gaillard