Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
14 août
EL3 dans
01 Heures
:
34 Minutes
:
01 Secondes
04 sept.
EL1 dans
20 jours
11 sept.
Prochain événement dans
26 jours
25 sept.
EL1 dans
40 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
54 jours
23 oct.
Prochain événement dans
68 jours
31 oct.
Prochain événement dans
76 jours

Grosjean n'écarte ni Haas, ni Renault, ni un autre choix pour 2021

partages
commentaires
Grosjean n'écarte ni Haas, ni Renault, ni un autre choix pour 2021
Par :
27 juin 2020 à 09:52

Romain Grosjean admet qu'un retour chez Renault "serait une belle histoire", mais qu'il en serait de même pour tout autre choix.

Après avoir observé "quelques surprises" sur le marché des transferts ces dernières semaines – une allusion au remplacement de Sebastian Vettel par Carlos Sainz chez Ferrari et à l'arrivée de Daniel Ricciardo chez McLaren –, Romain Grosjean s'attend à une période plus calme avant que les discussions reprennent de plus belle. Dans une année chamboulée par la crise du coronavirus, le Français admet que le timing des décisions devient "étrange" et qu'il est difficile de devoir déjà penser à trouver un volant pour 2021 tandis que la saison actuelle est tout juste sur le point de débuter enfin.

Lire aussi :

Après avoir sauvé sa place chez Haas ces deux dernières années, Grosjean n'exclut aucune possibilité mais maintient pour le moment son envie de continuer en Formule 1. À 34 ans, pas question de faire une croix sur ses ambitions, au contraire, l'heure est à élargir autant que possible les options pour l'an prochain. Jusqu'à envisager un retour chez Renault ? "Ce serait une belle histoire", reconnaît-il au micro d'ESPN. "J'ai passé dix ans à Enstone et ils ont financé la plus grande partie de ma carrière. Et évidemment, le dernier podium d'Enstone c'est le mien !"

"Je pense que ce serait chouette d'y retourner, mais ça le serait aussi de rester chez Haas ou d'essayer une autre équipe", précise-t-il. "Nous n'avons même pas fait un Grand Prix mais nous parlons déjà de l'année prochaine, c'est un peu étrange. Mais nous arrivons aussi à la mi-juin, début juillet, ce qui marque le début de la Silly Season. Alors je ne sais pas, je pense qu'il faut d'abord reprendre la course, voir comment la voiture se comporte. J'essaierai de faire de mon mieux et de voir si mon niveau est toujours celui que je veux, puis nous commencerons à discuter pour voir ce que nous pouvons faire."

Débutant en F1 lors de la saison 2009, présent sans discontinuer depuis 2012, Romain Grosjean peut parfois avoir le sentiment que sa chance est passée. Néanmoins il assume son obstination tant que l'espoir d'avoir un jour entre les mains une monoplace capable de gagner n'est pas définitivement évanoui.

"J'ai gagné à peu près partout où j'ai couru, sauf en Formule 1, où cela dépend de la voiture que l'on a, des opportunités et de la chance", souligne-t-il. "Il ne faut jamais dire jamais, je rêve toujours que ce jour puisse arriver. Beaucoup de gens pourraient en rire, mais si je perds ce rêve alors je perds la raison pour laquelle je veux être en Formule 1, et alors j'irai ailleurs. Pour moi, il est important de continuer à penser que mon jour pourrait arriver et que j'y suis prêt, que je travaille aussi dur que possible pour y parvenir."

Voir aussi :

Williams a "besoin d'un leadership technique" selon Patrick Head

Article précédent

Williams a "besoin d'un leadership technique" selon Patrick Head

Article suivant

C'était un 27 juin : Frentzen vainqueur avec une jambe cassée

C'était un 27 juin : Frentzen vainqueur avec une jambe cassée
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine