Grosjean salue la "meilleure" évolution de l'Histoire de Haas

Selon Romain Grosjean et Günther Steiner, directeur de Haas F1 Team, l'évolution apportée par l'écurie américaine au Grand Prix du Canada est la meilleure de son Histoire.

Grosjean salue la "meilleure" évolution de l'Histoire de Haas
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Casque spécial de Romain Grosjean pour le GP de France
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, devant Esteban Ocon, Force India VJM11

À Montréal, les deux VF-18 étaient équipées d'un nouvel aileron avant, d'un fond plat revu et de déflecteurs révisés. Kevin Magnussen s'est qualifié 11e, tandis que Romain Grosjean s'est retrouvé en fond de grille, trahi par son unité de puissance avant même d'avoir pu quitter la pitlane. Il pensait pourtant que "la septième place était dans la poche".

Grosjean était en effet très satisfait du comportement de sa monoplace dotée de ces évolutions, convenant parfaitement à son style de pilotage, et il est remonté à cinq secondes du top 10 en course.

Lorsque Motorsport.com lui demande comment cette évolution se mesure à ce qu'il a vu de l'équipe depuis sa création en 2016, le Français répond : "C'est la meilleure. La plus grande, et la meilleure. Cette évolution est très bonne. J'ai su qu'elle l'était dès le premier tour en EL1."

"Nous avons un bon train avant – j'en suis très satisfait – et plus d'appui en général. Kevin avait davantage de difficultés avec le train arrière, tandis que son instabilité ne me dérange pas. Je préfère avoir un très bon train avant en milieu de virage pour pouvoir tourner, et c'est ce que cette évolution nous a apporté."

Quant à Magnussen, qui a fini la course derrière son coéquipier, il estime néanmoins que la situation aurait été pire sans les nouvelles pièces apportées par Haas.

"Nous savions que ce circuit n'allait pas être idéal pour notre voiture, car nous ne sommes pas les plus compétitifs dans les virages lents", souligne le Danois. "Mais nous avons clairement le sentiment que notre évolution a atteint les objectifs attendus, et sans elle, nous nous en serions beaucoup moins bien tirés."

"C'est une course au développement, donc les autres équipes développent leurs voitures également, mais je suis convaincu qu'à l'heure actuelle, avec cette évolution, nous sommes en lice pour avoir la quatrième meilleure voiture. Je suis sûr que sur des circuits plus rapides, nous serons dans une position similaire à celle que nous occupions à Barcelone." En Catalogne, les deux Haas étaient passées en Q3, et Magnussen avait signé la sixième place en course.

Quant au directeur d'équipe Günther Steiner, il se félicite de la corrélation entre les données enregistrées dans le simulateur et celles de la piste.

"Il avait toujours été prévu que cette évolution soit la meilleure que nous ayons connue", affirme Steiner. "Avant de l'introduire, nous avons étudié les chiffres de la soufflerie et il était évident que c'était le gain le plus conséquent que nous ayons réalisé."

"Nous l'avons vu au début de la saison avec cette voiture, quand nous avons épluché les chiffres des essais de Barcelone. Notre soufflerie et notre groupe aérodynamique font du bon travail. Ce qu'ils nous donnent à partir du modèle en soufflerie correspond à ce que nous obtenons en piste, et c'est important."

partages
commentaires
La FIA travaille pour corriger la faille de la VSC
Article précédent

La FIA travaille pour corriger la faille de la VSC

Article suivant

La F1 envisage des "courses plus courtes" à l'avenir

La F1 envisage des "courses plus courtes" à l'avenir
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021