Hamilton ne pouvait pas espérer mieux que la deuxième place

Battu par Max Verstappen pour la victoire au Grand Prix des États-Unis, Lewis Hamilton a reconnu sa défaite, indiquant que Red Bull avait la voiture la plus rapide à Austin.

Hamilton ne pouvait pas espérer mieux que la deuxième place

Lewis Hamilton avait débuté le week-end du Grand Prix des États-Unis avec huit dixièmes d'avance sur Max Verstappen, il l'a finalement terminé avec 1,3 seconde de retard sur son rival néerlandais. Le septuple Champion du monde a pourtant fait de son mieux pour barrer la route du pilote Red Bull en prenant la tête de l'épreuve à l'extinction des feux et en gardant une courte avance lors des premiers kilomètres.

Mais ce dernier a tiré le meilleur parti d'une stratégie audacieuse et agressive concoctée par le taureau rouge pour reprendre les commandes après la première salve d'arrêts et garder l'avantage jusqu'à la fin de l'épreuve, remportant ainsi sa huitième course de l'année.

En sortant de sa monoplace, Hamilton n'a pu que reconnaître sa défaite en indiquant que la victoire à Austin était hors de sa portée compte tenu du rythme de la RB16B depuis les premiers tours de roue. "Félicitations à Max, il a fait un super travail aujourd'hui", a commenté le pilote Mercedes. "C'était une course si difficile. J'ai pris un bon départ, j'ai absolument tout donné mais, au final, [Red Bull] avait tout simplement l'avantage ce week-end. Nous ne pouvions pas vraiment rêver de plus, mais je remercie chaleureusement mon équipe pour ces bons arrêts et ce travail acharné tout au long du week-end."

Ayant décalé son dernier arrêt de huit tours par rapport à celui de Verstappen, Hamilton bénéficiait de pneus durs en meilleur santé pour les dernières boucles, ce qui lui a permis de revenir rapidement sur les talons du Néerlandais. Toutefois, les perturbations aéro créées par la monoplace de tête n'ont pas permis au pilote britannique de porter une attaque.

"[C'était difficile] à cause de l'air sale et de la surchauffe des pneus", a précisé Hamilton au micro de Sky Sports. "La lutte jusqu'au premier virage était belle et j'ai pensé un court instant que nous pouvions gagner la course, mais il faudra attendre la prochaine."

Lire aussi:

Le classement du Grand Prix des États-Unis

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 56 1:34'36.552  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 56 1:34'37.885 1.333
3 Mexico Sergio Pérez Red Bull 56 1:35'18.775 42.223
4 Monaco Charles Leclerc Ferrari 56 1:35'28.798 52.246
5 Australia Daniel Ricciardo McLaren 56 1:35'53.406 1'16.854
6 Finland Valtteri Bottas Mercedes 56 1:35'56.680 1'20.128
7 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 56 1:36'00.097 1'23.545
8 United Kingdom Lando Norris McLaren 56 1:36'00.947 1'24.395
9 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 55 1:35'10.081 1 Lap
10 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 55 1:35'12.119 1 Lap

partages
commentaires

Voir aussi :

Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP des États-Unis 2021
Article précédent

Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP des États-Unis 2021

Article suivant

Verstappen n'était pas sûr de la stratégie agressive face à Hamilton

Verstappen n'était pas sûr de la stratégie agressive face à Hamilton
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021