Hamilton sur le GP d'Abu Dhabi 2021 : "Mes pires peurs ont pris vie"

Battu par Max Verstappen pour le titre mondial dans le dernier tour de la dernière course de 2021, Lewis Hamilton est revenu sur l'affaire du Grand Prix d'Abu Dhabi, qui a fait grand bruit.

Hamilton sur le GP d'Abu Dhabi 2021 : "Mes pires peurs ont pris vie"
Charger le lecteur audio

En ayant mené plus de 50 tours et tenu Max Verstappen à bonne distance, Lewis Hamilton avait fait le plus dur pour remporter le Grand Prix d'Abu Dhabi 2021 et dans l'affaire le titre de Champion du monde de Formule 1. Néanmoins, une suite d'événements exceptionnels a rebattu les cartes et donné au Néerlandais une ultime opportunité de triompher de son adversaire.

Dans une entrevue accordée au magazine Vanity Fair, Hamilton est revenu sur la conclusion d'une saison marquée par des luttes âpres. Le pilote Mercedes a notamment expliqué avoir pressenti le pire lorsque le directeur de course de l'époque, Michael Masi, a pris deux décisions allant à l'encontre du règlement pour organiser un ultime duel entre les deux pilotes : autoriser uniquement les pilotes retardataires circulant entre Hamilton et Verstappen à revenir dans le tour du leader et rappeler au stand le Safety Car au même moment au lieu de le faire au tour suivant.

"En voyant la tournure que prenait la situation, mes pires peurs ont pris vie", a raconté Hamilton. "Je me disais : 'Il n'y a pas moyen qu'ils [la FIA] me flouent là-dessus. C'est impossible. Ça n'arrivera pas, sûrement pas'."

La suite de l'histoire est connue de tous, Verstappen ayant dépossédé Hamilton du commandement à la relance de la course, dans le tout dernier tour, et ayant enlevé son premier titre à l'âge de 24 ans. Les émotions étaient alors particulièrement fortes dans les deux camps, celui des vainqueurs et celui des vaincus, Hamilton étant resté longtemps prostré dans sa voiture à l'arrivée de la course.

"Je savais que quelque chose n'allait pas"

Aujourd'hui encore, il est difficile pour le septuple champion de parler des émotions ressenties : "Je ne sais pas si je peux vraiment mettre des mots sur le sentiment que j'ai eu. Je me souviens d'être assis là, incrédule, et de réaliser que je devais défaire mes sangles, que je devais sortir de là, que je devais grimper hors de ce truc, que je devais trouver la force. Je n'avais aucune force."

"Je dirais que c'était l'un des moments les plus difficiles de ma vie depuis très, très longtemps. Je savais ce qui s'était passé. Je savais quelles décisions avaient été prises et pourquoi. Oui, je savais que quelque chose n'allait pas."

Hamilton a néanmoins pu trouver du réconfort dans les moments qui ont suivi avec le soutien de son père, Anthony, qui avait fait le déplacement. "Il m'a pris dans ses bras et je crois qu'il m'a dit : 'Je veux que tu saches à quel point je suis fier de toi'. Qu'un père vous prenne dans les bras de cette façon est l'une des choses les plus profondes que j'ai jamais… Surtout lorsque l'on a grandi sans avoir ça beaucoup de fois", a-t-il conclu.

Lire aussi :
Lewis Hamilton salue Max Verstappen avant de monter sur le podium.

Lewis Hamilton salue Max Verstappen avant de monter sur le podium.

partages
commentaires
Aston Martin s'élance "trop loin" pour décrocher plus de points
Article précédent

Aston Martin s'élance "trop loin" pour décrocher plus de points

Article suivant

Zhou pas inquiet pour son avenir chez Alfa Romeo

Zhou pas inquiet pour son avenir chez Alfa Romeo