Hamilton - La relation avec Rosberg ne cause pas de problèmes

Au lendemain des propos très forts tenus par Toto Wolff auprès de Motorsport.com, Lewis Hamilton a réagi en dédramatisant la situation évoquée par le directeur de Mercedes. 

L’Autrichien a expliqué que les tensions régulières entre ses pilotes Nico Rosberg et Lewis Hamilton pouvaient nuire à l’équipe, et qu’il y avait eu des moments compliqués lors de la saison 2015 qui ne devraient plus se reproduire. 

“Nous souffrons parfois en gagnant des courses le week-end d'en avoir toujours un [de pilote] qui est énervé”, a dit Wolff, “et cela s'insinue dans l'équipe. C’est quelque chose qui doit cesser.”

Il a ainsi évoqué la possibilité de modifier son duo de pilotes à l’avenir si la tension ne retombait pas et que l’impact négatif restait trop présent. Un constat que ne partage pas Hamilton, sacré pour la troisième fois cette saison, la deuxième consécutive avec Mercedes. Le Britannique ne nie pas les moments de tensions avec Rosberg, mais il met en avant l’excellent travail et les résultats obtenus par les deux hommes depuis deux saisons. 

"C’est un peu fou, et ils ne devraient pas vraiment nous appeler coéquipiers en tant que tels", explique Hamilton au micro de BBC Radio 1. "Le problème est qu’il y a deux championnats, alors qu’en football il n’y en a qu’un seul. Pour nous il y a le championnat des constructeurs et c’est pour cela qu’ils nous embauchent et nous paient, mais individuellement nous voulons gagner le titres [pilotes]. Donc c’est difficile."

"Mais cette partie [sur la tension entre coéquipiers] est toujours alimentée dans de grandes proportions. Nous avons fait 16 doublés [16 victoires Mercedes en 2015, ndlr], donc notre relation ne cause pas vraiment de problèmes. Ce n’est pas comme s’il [Rosberg] avait été distrait et n’avait pas terminé bien classé ou vice versa, donc je crois qu’au final c’est facile pour les gens de prendre les choses pour acquis. Nous avons tous les deux fait un grand travail."

"Nous n’avons pas causé de problèmes, et l’énergie au sein de l’équipe est plus élevée qu’elle ne l’a jamais été. Et c’est parce que nous faisons ce que nous faisons, et parce que nous le faisons d’une certaine manière. Nous ne serons jamais les meilleurs amis mais nous faisons le travail. Il y a des moments de tension… Mais c’est pareil dans tous les sports, j’imagine."

Être toujours aussi fort en 2016

Interrogé sur sa "méforme" de la fin de saison, qui l’a vu être dominé par Rosberg lors des trois derniers Grands Prix après son sacre, Hamilton a assuré qu’il n’était pas inquiet pour la saison prochaine et qu’il travaillerait toujours aussi fort pour tenter d’aller chercher un quatrième titre mondial. 

"Je me sens bien. Je cours depuis 22 ans et tout ce que j’ai fait par le passé a fonctionné. Les deux dernières années, je suis revenu très fort, c’est certain. C’est l’objectif. On ne sait jamais ce qui va se passer, mais je vais travailler dur, travailler sur mon physique, et j’ai tous les projets pour revenir fort."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags déclarations