Hamilton déplore le "très mauvais tour" qui lui a coûté la pole

Ayant laissé échapper la pole position à Imola, pour la quatrième fois en 12 Grands Prix cette saison, Lewis Hamilton ne se cherche pas d'excuse : il n'a pas été performant au moment crucial.

Hamilton déplore le "très mauvais tour" qui lui a coûté la pole
Charger le lecteur audio

C'est Valtteri Bottas qui s'élancera de la pole position au Grand Prix d'Émilie-Romagne après une belle performance du Finlandais, qui a signé le meilleur temps des trois phases de qualifications, toujours avec une très faible avance sur son coéquipier Lewis Hamilton. Ce dernier était pourtant en tête après le premier run de Q3, bien qu'ayant mis deux roues dans les graviers à la sortie de Rivazza ; son deuxième tour n'a toutefois pas représenté une amélioration suffisante pour résister à la montée en puissance de Bottas.

Lire aussi :

"Valtteri a fait du super boulot, et j'ai fait un très mauvais tour pour ma part", commente Hamilton. "Ça arrive, on ne peut pas toujours être parfait. Je suis reconnaissant du niveau de performance que nous avons ici, qui est vraiment remarquable."

Verstappen était à une demi-seconde des Mercedes en Q3, et Hamilton s'attend à ce que le pilote Red Bull représente une menace lors de la course. "Oui, [Red Bull] est très compétitif dans les longs relais", confirme le Britannique, qui est par ailleurs assez pessimiste quant à ses chances de prendre l'avantage sur Bottas en piste dans la lutte pour la victoire.

Lire aussi :

"Ce qui est vraiment dommage avec ce circuit, qui est si bien pour le pilotage, c'est que je suis certain que l'on verra une course très ennuyeuse demain. On peut dépasser dans cette longue ligne droite, mais [la piste] est assez étroite, on ne peut pas se suivre. Une fois qu'on arrive au premier virage, c'est un train, il n'y a aucun endroit où dépasser ailleurs. Espérons que le DRS créera des opportunités de dépassement au premier virage. Pour nous… Nous sommes à un demi-dixième l'un de l'autre, et pour pouvoir dépasser, je crois qu'il faut aller deux secondes plus vite. Néanmoins, je vais tout donner demain."

Une chose est sûre : Hamilton prend du plaisir sur l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari et s'amusera bien en course, quoi qu'il arrive. "Des circuits comme ça, on n'en fait plus !"

partages
commentaires

Voir aussi :

Bottas s'attend à être en danger dès le premier virage

Verstappen : Le problème en Q2 a "ruiné" mon rythme de qualifs