Hamilton : "Ce n'est pas Pirelli qui était en faute" à Bakou

Alors que la question des pneumatiques est de nouveau au centre des attentions en F1, Lewis Hamilton juge que les incidents de Bakou ne sont pas de la faute de Pirelli, laissant entendre en creux que des équipes ont surtout joué avec le feu.

Hamilton : "Ce n'est pas Pirelli qui était en faute" à Bakou

Le Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 a été marqué par deux sorties de piste à haute vitesse, pour Lance Stroll et Max Verstappen, provoquées par des défaillances pneumatiques. Après enquête, Pirelli a constaté que le problème était lié aux "conditions de roulage du pneu", sans plus de précisions, avant qu'une directive technique de la FIA ne révèle la véritable source des craintes, à savoir la façon dont certaines équipes cherchent à jouer avec les pressions pneumatiques.

À partir du Grand Prix de France qui se tient ce week-end, les procédures et les contrôles vont être renforcés pour éviter que les équipes ne soient tentées de faire rouler leurs monoplaces en dessous des prescriptions du manufacturier. Interrogé sur le sujet en conférence de presse au Circuit Paul Ricard, Lewis Hamilton, qui avait déjà allumé une mèche sur la façon dont Red Bull utilisait ses couvertures chauffantes, s'est ému qu'il ait fallu clarifier les règles sur le sujet.

Lire aussi :

"Je suis un peu partagé", a-t-il commencé. "En fin de compte, la sécurité est toujours la priorité. Et, pour moi et mon équipe, il y a toujours eu des règles et des directives claires quant à la façon dont nous devons opérer. J'ai donc été très surpris de voir qu'ils ont dû les clarifier, évidemment on en tire les conclusions que l'on veut."

"Je suis heureux qu'ils aient reconnu qu'ils devaient les clarifier, et je pense que ce qui est vraiment, vraiment important à partir de maintenant, la façon dont ils les font respecter. Parce qu'ils n'ont pas contrôlé la façon dont les pneus sont utilisés, leur pression, leur température, et il faut faire mieux. Je suis content qu'ils aient publié une [directive technique], mais ce qui importe désormais, ce sont les actions qui doivent suivre et leur vigilance pour s'assurer que tout le monde est sur un pied d'égalité."

La plupart du temps les pneus ne sont pas utilisés aux pressions demandées

Lewis Hamilton

Puis, interrogé sur l'intégrité des pneus Pirelli, le septuple Champion du monde a défendu le manufacturier avant de se fendre d'une phrase qui, en creux, rejette la faute sur les équipes qui ont été victimes de problèmes à Bakou. "Comme vous le savez, à chaque fois qu'il y a une défaillance, ils augmentent toujours les pressions. Donc cela veut dire quelque chose, que la plupart du temps les pneus ne sont pas utilisés aux pressions demandées."

"Nous n'avons pas eu de problème avec nos pneus. Et je crois que les pneus sont... Je pense qu'ils ont fait un excellent travail avec les pneus cette année, ils sont plus robustes qu'avant, et je pense que dans ce cas particulier, ce n'est pas Pirelli qui est en faute."

partages
commentaires
Gasly : "Encore un peu tôt" pour savoir ce que Red Bull fera en 2022

Article précédent

Gasly : "Encore un peu tôt" pour savoir ce que Red Bull fera en 2022

Article suivant

Verstappen : Pirelli ne peut pas "faire porter le chapeau" aux équipes

Verstappen : Pirelli ne peut pas "faire porter le chapeau" aux équipes
Charger les commentaires
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021