Hamilton : "Vraiment content pour Charles"

Lewis Hamilton a terminé second du Grand Prix de Belgique 2019 de F1, quelques dixièmes derrière Charles Leclerc, pour qui il est très heureux.

Auteur d'un bon départ lors duquel il a pris l'avantage de façon autoritaire sur Sebastian Vettel avant de voir l'Allemand le dépasser à nouveau dans la ligne droite de Kemmel, le Britannique est resté par la suite assez proche du pilote Ferrari puis a allongé son relais quand le quadruple Champion du monde a été arrêté. Tout s'est joué ensuite quand, après quelques tours dans son second relais, il a définitivement pris l'avantage sur un Vettel en difficulté avec ses pneus.

Lire aussi :

Dans les derniers tours, il a comblé les six secondes d'écart qui le séparaient de Charles Leclerc mais cela n'a pas suffi à lui permettre de l'emporter. Il se satisfait toutefois d'une deuxième place qui lui permet de devancer son principal rival au championnat, Valtteri Bottas, alors que dans le même temps Max Verstappen, toujours troisième, n'a inscrit aucun point.

"J'ai tout donné, vraiment", a-t-il lancé à la fin de la course, se réjouissant de la première victoire de Leclerc. "On avait un super public aujourd'hui, plus que jamais ici. Course très difficile aujourd'hui, les Ferrari étaient trop rapides dans les lignes droites, dur de rester avec elles. Il m'aurait fallu peut-être quelques tours de plus même si le 44 me porte bonheur. Je suis vraiment content pour Charles, félicitations à lui, on le sentait arriver depuis le début de l'année donc je suis heureux pour lui."

"J'ai roulé avec Anthoine Hubert et sa famille en tête"

Plus tard, en conférence de presse, le quintuple Champion du monde est revenu sur le contexte dans lequel l'épreuve s'est courue, au lendemain de la mort d'Anthoine Hubert. "Pas le meilleur des week-ends pour le sport : hier a été une journée très difficile, tout comme aujourd'hui. Mais il fallait y aller et nettoyer notre esprit. Après mon crash lors des Essais Libres, j'ai entendu des fans hurler et célébrer et c'est aussi pour ça que j'ai dit ce que j'ai dit en fin de journée [hier]. C'est dur de croire qu'on a perdu un super pilote de course hier, et le monde continue à tourner, il faut monter dans l'auto, mais j'ai roulé avec lui et sa famille en tête et je pense qu'on a fait du bon boulot avec mon équipe ; et Charles a fait un travail formidable."

Lire aussi :

Puis, revenant plus en détail sur la course : "Ils [Ferrari] étaient rapides, très très rapides dans les lignes droites. En qualifications, on perdait une seconde au tour [dans les lignes droites uniquement] et ne pouvions les reprendre ailleurs. Seb [Vettel] a perdu sur les longs runs et est sorti de la course [pour la victoire], mais Charles faisait des super chronos. Je pense que si j'avais été deuxième sur la grille, on aurait pu avoir une chouette course [sourire]. Mais finir neuf dixièmes seulement derrière lui après avoir été tellement distancé, près de sept secondes, je crois que ce n'est pas mal. On a progressé et ça a été une course très solide au sujet de laquelle j'ai un bon sentiment, et qui se termine par un résultat positif : je prends."

partages
commentaires
Leclerc réalise un rêve d'enfance en "résistant à la pression"

Article précédent

Leclerc réalise un rêve d'enfance en "résistant à la pression"

Article suivant

Albon et Pérez convoqués mais non sanctionnés

Albon et Pérez convoqués mais non sanctionnés
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021