Magnussen s'est lassé de jouer les points en F1

C'est sans regrets que Kevin Magnussen tourne la page de la Formule 1, après six saisons dans l'élite.

Magnussen s'est lassé de jouer les points en F1

Pour l'instant, la Formule 1, c'est fini pour Kevin Magnussen. Poussé vers la sortie par une écurie Haas en quête de budget, le Danois a trouvé refuge en IMSA, championnat américain d'Endurance, pour la saison 2021 ; il y fera équipe avec Renger van der Zande chez Chip Ganassi Racing, avec la perspective de participer aux 24 Heures de Daytona notamment. Manifestement, cela fait le bonheur de celui qui n'a plus gagné la moindre course depuis le 20 octobre 2013 en Formule Renault 3.5, où il avait été couronné.

Lire aussi :

En fait, Magnussen n'est même pas monté sur le podium depuis son premier Grand Prix en Formule 1, à Melbourne en 2014, et il ne cache pas ressentir une certaine lassitude, ayant conclu sa carrière par 27 courses hors du top 8.

"J'attends vraiment ça avec impatience, j'ai hâte", déclare Magnussen à Motorsport.com au sujet de ses débuts en IMSA. "Ça rend tout plus facile. Je ne suis pas triste qu'Abu Dhabi soit ma dernière course en Formule 1. Piloter les voitures me manquera, et les gars de l'équipe me manqueront particulièrement. Mais je ne peux m'empêcher d'être enthousiaste, tourné vers ce qui m'attend, plutôt qu'être triste de ne pas être en F1."

"Tout le monde veut arriver en Formule 1, moi compris. C'est ce dont j'ai toujours rêvé. Mais au bout d'un moment, si l'on ne peut pas gagner des courses, même marquer des points n'est pas si enthousiasmant. Avec Haas, nous en avons marqué beaucoup. Récemment, pas tant que ça. Mais même entrer dans le top 10, on s'en lasse. Ce n'est pas un véritable objectif pour un vrai gagnant. Ça ne peut pas le satisfaire."

Contraint de composer avec une Haas en difficulté depuis deux ans, Magnussen est quelque peu amer quant à l'importance de la voiture dans la Formule 1 actuelle. "En Formule 1, il faut avoir une super voiture capable de gagner des courses. Bien sûr, une fois sur mille, cela peut arriver que quelqu'un gagne sans avoir la meilleure voiture, mais c'est plus une question de chance, il faut des circonstances vraiment extrêmes pour que cela se produise. Le pilote ne peut pas faire la différence seul. C'est véritablement impossible." Bien sûr, l'ancien pilote Haas verse ici dans l'exagération : après tout, il est arrivé au moins trois fois en 2020 que le vainqueur n'ait pas la meilleure voiture…

"Je suis vraiment impatient de retrouver une situation de victoire, de pouvoir me réveiller le matin et me dire à quel point je suis impatient de jouer la victoire à Daytona, à Sebring ou à Laguna Seca, etc. Ce sont des circuits géniaux et des courses que je vais pouvoir attendre avec hâte."

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires
Carlos Sainz agacé par les critiques envers Ferrari

Article précédent

Carlos Sainz agacé par les critiques envers Ferrari

Article suivant

Verstappen : Red Bull aurait dominé la F1 sans les moteurs hybrides

Verstappen : Red Bull aurait dominé la F1 sans les moteurs hybrides
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , IMSA
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021