Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
EL3 dans
06 Heures
:
15 Minutes
:
57 Secondes
23 oct.
Prochain événement dans
26 jours
31 oct.
Prochain événement dans
34 jours
13 nov.
Prochain événement dans
47 jours
04 déc.
Prochain événement dans
68 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
76 jours

Leclerc, après l'accrochage avec Vettel : "J'ai fait le con"

partages
commentaires
Par :

Après l'accrochage qui a entraîné l'abandon des deux Ferrari dès le départ du Grand Prix de Styrie, Charles Leclerc a accepté l'entière responsabilité de l'incident.

Au volant d'une Ferrari SF1000 peu performante, Sebastian Vettel et Charles Leclerc n'avaient sans doute pas besoin d'un accrochage entre eux pour débuter la saison 2020. C'est pourtant ce qui s'est passé dès le premier tour du Grand Prix de Styrie, au virage 3 du Red Bull Ring, quand le Monégasque a tenté de s'infiltrer à l'intérieur sur son équipier et, ce faisant, a détruit l'aileron arrière de l'Allemand et grandement abîmé sa propre voiture.

Au sortir du cockpit, Leclerc n'avait aucun mal à reconnaître sa responsabilité totale dans l'incident et le double abandon qui a suivi, au micro de Canal+ : "Clairement c’est ma faute, il n’y a pas de discussion sur ça. Aujourd’hui j’ai fait le con, je ne trouve pas d’autre mot, il faut l’avouer quand ça se passe. En plus, dans notre situation, il faut prendre les opportunités quand il y en a."

"Aujourd’hui j’ai tout foiré, j’ai mis le team pas là où il fallait, double abandon. J’ai vu une opportunité qui n’en était pas vraiment une, mais j’ai essayé. en me disant que si ça passait on gagnait quatre ou cinq places. C’est clairement pas passé. J’ai été stupide et j’apprendrai. La bagarre était un peu compliquée. Il m’a vu au début mais il n’avait plus d’endroit où aller. Il comprend, mais c’est compliqué pour toute l’équipe. Les excuses, ce n’est pas assez."

Lire aussi :

Du côté de Vettel, la réaction était mesurée mais reflétait une situation dans laquelle Leclerc n'aurait pas dû s'engager : "Je me battais contre deux autres voitures, nous étions déjà trois voitures dans le virage 3, et j'ai été très surpris parce que je suis monté sur le [vibreur] intérieur, et je ne m'attendais pas à ce que Charles tente quelque chose. Je crois qu'il n'y avait pas de place."

"C'est évidemment très dommage, c'est quelque chose que nous devrions éviter, mais je n'aurais pas pu faire grand-chose de différent. Je me suis contenté d'y aller doucement et prudemment parce que c'est déjà très encombré, c'est une épingle à cheveux, c'est très serré, et j'essayais juste de placer ma voiture pour la prochaine ligne droite. Ensuite, je me suis rendu compte que la voiture était assez abîmée. [...] Je ne pense pas qu'il y avait de la place. C'est évidemment la raison pour laquelle nous nous sommes heurtés."

LIVE F1 - Suivez le GP de Styrie en direct

Article précédent

LIVE F1 - Suivez le GP de Styrie en direct

Article suivant

Course - Hamilton sur son nuage, Ferrari en plein cauchemar

Course - Hamilton sur son nuage, Ferrari en plein cauchemar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Styrie
Catégorie Course
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Sebastian Vettel , Charles Leclerc
Équipes Ferrari
Auteur Fabien Gaillard