Leclerc : Ferrari dans une "bizarre" situation avec les pneus

Selon Charles Leclerc, Ferrari doit trouver des réponses à une situation "bizarre" à Silverstone qui a fait que la SF1000 a eu plus de mal que ses rivales sur les pneus mediums.

Leclerc : Ferrari dans une "bizarre" situation avec les pneus

La plupart des pilotes ont constaté ce vendredi que le medium et le tendre produisaient des temps au tour similaires, ce qui signifie qu'ils vont essayer de se tenir à l'écart du tendre en Q2, pour se qualifier et de s'élancer sur le medium.

Mais Ferrari a constaté que sa voiture était moins performante sur le medium. Cela signifie que l'équipe pourrait être en difficulté en Q2 si elle ne peut pas résoudre ce problème, les pilotes risquant d'être obligés de se qualifier sur le tendre, qui est le pneu le moins avantageux pour le départ. La confusion est encore accrue par le fait que la voiture a pourtant généralement du mal à tirer le meilleur parti de la gomme tendre.

Lire aussi :

"C'était un peu plus difficile que vendredi dernier, pour être honnête", a déclaré Leclerc, qui n'était que septième des EL2. "Nous travaillons encore très dur pour essayer de comprendre un peu mieux ces pneus. Il y a eu un grand pas en avant en termes d'adhérence entre le medium et le tendre, ce qui n'est pas le cas pour les autres. Nous devons donc comprendre pourquoi nous sommes un peu trop lents sur le medium."

"C'est ce qui est un peu bizarre pour nous aujourd'hui, parce que normalement nous avons du mal à utiliser les pneus plus tendres avec notre voiture, mais aujourd'hui c'était un peu différent, et nous avons eu plus de mal à utiliser le pneu medium que les autres, et nous avions un grand écart entre le medium et le tendre."

Leclerc a minimisé l'importance des pressions plus élevées imposées par Pirelli après les défaillances du week-end dernier : "Eh bien, cela n'a pas beaucoup changé, évidemment la pression des pneus a changé pour tout le monde. Maintenant, nous devons comprendre."

"L'équilibre de la voiture est en fait assez bon, c'est juste la performance globale qui n'est pas aussi bonne que je l'aurais espéré sur le medium, ce à quoi, pour être honnête, je n'ai pas de réponse pour l'instant."

Lire aussi :

"Je pense que le manque de performance sur le medium est le point sur lequel nous devons le plus travailler car cela va être important. Je pense que beaucoup de gars vont essayer de passer en Q2 avec des pneus mediums, et nous devons être compétitifs sur ces pneus pour avoir une chance, donc nous devons faire des efforts."

"Je pense qu'il sera très intéressant de voir demain, après les qualifications, quel sera le composé sur lequel tout le monde pourra prendre le départ, mais ce sera une course intéressante avec beaucoup de stratégies différentes. Nous verrons comment cela va se passer, si nous prenons un pari."

partages
commentaires
Hülkenberg déjà plus à l'aise dans la Racing Point
Article précédent

Hülkenberg déjà plus à l'aise dans la Racing Point

Article suivant

Ferrari a changé ses moteurs après la casse de Sebastian Vettel

Ferrari a changé ses moteurs après la casse de Sebastian Vettel
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Formule 1
27 oct. 2021
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021