Formule 1 GP d'Émilie-Romagne

Leclerc : "Ne pas trop regarder ce que font Mercedes et Red Bull"

Charles Leclerc prône une approche studieuse pour Ferrari dans la course au titre.

Charles Leclerc, Ferrari F1-75, Max Verstappen, Red Bull Racing RB18, Lewis Hamilton, Mercedes W13

Large leader du Championnat du monde 2022 avec 34 points d'avance après trois Grands Prix, Charles Leclerc connaît un début de saison idéal avec Ferrari. La Scuderia est de retour aux avant-postes après deux campagnes plus compliquées, mais Leclerc ne s'enflamme pas et veut surtout ne pas se laisser distraire par les écuries rivales, Red Bull et dans une moindre mesure Mercedes, alors que la course au développement va jouer un rôle crucial.

"Je ne veux pas trop regarder les autres", déclare le Monégasque. "L'approche que nous avons eue ces deux dernières années est que nous ne pouvions vraiment nous concentrer sur les autres écuries, car nous avons fait un tel pas en arrière de 2019 à 2020 que nous voulions juste revenir au sommet. En nous focalisant sur nous-mêmes, nous avons trouvé bien plus de valeur qu'en se focalisant simplement sur les autres, et je pense que c'est l'approche que je veux conserver cette année. Ne pas trop regarder ce que font Mercedes et Red Bull, nous concentrer sur nous-mêmes."

"Quelles sont nos faiblesses ? Ça aussi, c'est une de nos forces depuis quelques années, vraiment identifier nos faiblesses, travailler dessus et y remédier rapidement. C'est ce que nous devons faire cette année. Et je suis convaincu que si nous réussissons à le faire, alors les résultats viendront."

Charles Leclerc, Ferrari

Charles Leclerc (Ferrari)

Avec trois premières lignes dont deux pole positions et trois podiums dont deux victoires, Leclerc a prouvé le potentiel de la Ferrari F1-75 ; il a même signé son premier grand chelem au Grand Prix d'Australie (pole position, meilleur tour et toute la course en tête). Le niveau du bolide rouge a manifestement été une bonne surprise sur certains circuits abordés en ce début de saison, mais Imola s'annonce imprévisible en raison des précipitations attendues notamment.

"Nous avons une voiture relativement compétitive dans l'ensemble, mais avec le recul, sur les trois premières courses, il y en a certaines où nous nous attendions à être plus lents que nous ne l'avons été en réalité", analyse Leclerc. "Ici, je pense que nous nous attendons à ce que la piste convienne un petit peu mieux à notre voiture, mais je pense que ce ne sera pas une surprise si c'est l'inverse et que nous sommes moins compétitifs que nous ne le pensons."

"Nous devons rester prudents. C'est tellement serré que c'est difficile de prédire si une écurie, Red Bull ou nous, aura l'avantage. Il y a aussi la pluie ce week-end, c'est quelque chose que nous ne connaissons pas encore avec ces voitures, et nous avons eu des difficultés dans ces conditions auparavant. Ce sera très important [vendredi] de s'adapter à ces conditions aussi vite que possible et d'être dans la bonne fenêtre dès le début", conclut le leader du championnat.

Lire aussi :

Propos recueillis par Luke Smith

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Sainz étonné d'avoir "manqué de calme" après son GP d'Australie
Article suivant EL1 - Leclerc en tête malgré trois tête-à-queue

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France