Leclerc, un mélange de Schumacher et Räikkönen ?

Dirigeant historique au sein de l'équipe Sauber, Beat Zehnder a reconnu chez Charles Leclerc des qualités vues auparavant chez deux autres pilotes qu'il a côtoyés.

Leclerc, un mélange de Schumacher et Räikkönen ?

Beaucoup de choses ont déjà été dites sur Charles Leclerc, star montante de la F1 et désormais considéré par Ferrari comme sa plus belle carte à jouer pour l'avenir. Pour sa première saison en rouge l'an passé, le Monégasque a impressionné, décroché ses deux premières victoires en Grand Prix et mis son illustre coéquipier Sebastian Vettel en grande difficulté. Le tout après une seule saison d'expérience dans la discipline, passée chez Sauber. Une écurie où il a marqué les esprits, comme en témoigne Beat Zehnder. Aujourd'hui team manager de la structure qui opère sous le nom Alfa Romeo, il est un fidèle du navire basé à Hinwil et a vu passer les meilleurs…

"C'était une très bonne saison, c'était très intéressant de travailler à nouveau avec un jeune pilote", confie-t-il à Motorsport.com en revenant sur le cru 2018. "Nous l'avions fait par le passé, mais c'était la première fois depuis longtemps que nous avions un nouveau venu, un pilote très particulier avec une attitude très particulière. Je n'avais jamais vu un pilote comme Charles auparavant, et c'était gratifiant pour tout le travail que nous avions fourni, toutes les périodes difficiles, que de travailler à nouveau avec un jeune. J'ai toujours dit qu'à mes yeux, pour la vitesse il est comme Kimi Räikkönen, et pour son attitude de travail il est probablement comme Michael [Schumacher]. Donnez-lui une bonne voiture et il sera Champion du monde, sans aucun doute."

Lire aussi :

Beat Zehnder a connu l'ascension de Kimi Räikkönen puisque le Finlandais s'est révélé dès sa première saison chez Sauber en 2001. Quant à Michael Schumacher, il l'a côtoyé lorsque Sauber roulait en Endurance à la fin des années 80. Il n'est toutefois pas le seul à avoir rapidement pris la mesure du talent à part de Charles Leclerc. Coéquipier du futur pilote Ferrari en 2018, Marcus Ericsson a également dressé ce constat.

"Je peux dire tout de suite que ce type est spécial, c'est un talent particulier", assure le pilote suédois, lui aussi interrogé par Motorsport.com. "Lorsque je l'ai vu rejoindre Ferrari et se mesurer à Vettel, je savais qu'il serait super compétitif, mais peut-être pas qu'il serait aussi bon qu'il l'a été dès sa première année. Je peux dire que c'est un pilote et un talent très, très spécial. Il m'a vraiment aidé à montrer quel type de pilote je suis. Je pense particulièrement à la manière dont il a piloté l'année dernière Ferrari, dans un sens ça m'a aussi aidé."

Propos recueillis par Luke Smith  

partages
commentaires
Ferrari prépare des essais de reprise à Fiorano

Article précédent

Ferrari prépare des essais de reprise à Fiorano

Article suivant

Racing Point : "Ce n'est pas un retour à la normale"

Racing Point : "Ce n'est pas un retour à la normale"
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021