Leclerc : La lutte avec Verstappen serait âpre si elle était serrée

Pour Charles Leclerc, même s'il y a du "respect" entre Max Verstappen et lui, la lutte pourrait tout à fait être aussi rude qu'en 2021 si les choses étaient plus serrées au championnat.

Leclerc : La lutte avec Verstappen serait âpre si elle était serrée
Charger le lecteur audio

La saison 2021 de Formule 1 a été marquée par un affrontement d'une rare intensité entre deux pilotes pour le titre mondial. Max Verstappen et Lewis Hamilton n'ont finalement été départagés que dans le très controversé dernier tour du dernier Grand Prix de la campagne, au terme d'une année émaillée d'incidents et de polémiques les opposant eux et leur équipe.

En 2022, les choses sont bien moins tendues entre les deux protagonistes principaux que sont le Néerlandais et Charles Leclerc : il faut dire que la saison a commencé par une prise d'avantage très rapide du Monégasque, avant une inversion complète et durable de la tendance. À tel point que, d'une avance de 46 points après l'Australie, le pilote Ferrari est passé dix Grands Prix plus tard à un retard de 80 unités au moment de la trêve estivale.

S'il y a bien eu depuis le coup d'envoi de la campagne des passes d'armes entre les deux hommes, elles sont restées dans les limites. Le signe qu'ils ont mûri après des années karting particulièrement houleuses ? "Max et moi étions extrêmement agressifs et c'est pourquoi ça ne se terminait pas très bien la plupart du temps", rappelle Leclerc pour la BBC. "Quand nous étions plus jeunes, c'était un peu plus bordélique et évidemment nous étions des enfants. Mais maintenant la relation s'est améliorée, et il y a beaucoup de respect."

En 2019, l'épisode du GP d'Autriche, où Verstappen a forcé son adversaire à sortir de piste pour s'imposer, avait été suivi d'un duel au couteau à Silverstone. Et si pour le moment, en 2022, le combat n'a pas vraiment eu lieu, Leclerc estime que voir la bagarre s'engager de manière plus âpre, et même au niveau de 2021, n'est absolument pas à exclure si jamais les positions se resserraient d'ici la fin de saison.

"Cela dépend de la situation, de la personne que vous avez en face de vous, de votre adversaire. Jusqu'où est-il prêt à aller ? Cette année, soit j'avais un gros avantage au championnat, et alors on n'est pas vraiment prêt à prendre ces risques ; soit il disposait d'un gros avantage au championnat et il n'est pas vraiment prêt à prendre des risques. Ou bien je ne suis pas vraiment prêt à en prendre parce que j'ai besoin de rattraper des points."

Au contraire, la saison 2021 n'a jamais vu l'écart excéder 32 unités entre Verstappen et Hamilton, qui sont même arrivés à égalité de points lors de l'ultime GP : "J'ai l'impression que le championnat de l'année dernière était probablement plus enclin à voir ce genre de choses car il était très serré jusqu'à la fin. Je m'attendrais à ce que nous soyons beaucoup plus comme ça si le championnat est extrêmement serré vers la fin. [S'il] n'est pas terminé, alors nous pourrions voir cela à la fin de l'année."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Wolff n'a contacté "aucun autre pilote" pour l'après-Hamilton
Article précédent

Wolff n'a contacté "aucun autre pilote" pour l'après-Hamilton

Article suivant

Marko : Difficile pour Vettel de concilier sa vision du monde et Aramco

Marko : Difficile pour Vettel de concilier sa vision du monde et Aramco