Marino Sato avec AlphaTauri pour les tests d'Abu Dhabi

Aux côtés de Yuki Tsunoda, l'écurie AlphaTauri fera appel à Marino Sato dans le cadre des essais de jeunes pilotes organisés à Abu Dhabi après le Grand Prix.

Marino Sato avec AlphaTauri pour les tests d'Abu Dhabi
Charger le lecteur audio

Âgé de 21 ans et vainqueur de l'Euroformula Open en 2019, Marino Sato a fait ses débuts en tant que titulaire en F2 cette année chez Trident, après six apparitions lors de la campagne précédente avec Campos. Il va goûter pour la première fois à la Formule 1 grâce à AlphaTauri, qui lui confira son AT01 lors des essais de jeunes pilotes à Abu Dhabi le 16 décembre.

La saison de F2 de Sato n'a pas vraiment été sensationnelle puisqu'en 24 épreuves, il n'a glané qu'un seul point, en terminant huitième de la Course sprint du Mugello. Au championnat il s'est donc classé au 22e rang. Il participe actuellement aux essais F2 de Bahreïn, toujours avec Trident.

Lire aussi :

À Abu Dhabi, les écuries étant autorisées à engager deux monoplaces, Sato sera aligné aux côtés de Yuki Tsunoda, autre pensionnaire de la F2, chez Carlin, mais dont la saison aura été bien plus impressionnante (troisième au général, avec trois victoires), à tel point qu'il est désormais très fortement pressenti pour succéder à Daniil Kvyat dans le second baquet de titulaire d'AlphaTauri en 2021, aux côtés de Pierre Gasly.

"Je suis extrêmement heureux qu'AlphaTauri me donne l'occasion de piloter une F1", a déclaré Sato. "Je vais essayer de faire le plus de tours possible pour m'habituer rapidement à la voiture et en tirer le meilleur parti possible pour l'avenir, quel qu'il soit. Il est évident que prendre le volant d'une F1 est le rêve de tout pilote de course, il est certain que je vais prendre beaucoup de plaisir à Abu Dhabi !"

Quant au directeur de la structure italienne, Franz Tost, il s'est dit ravi de pouvoir accueillir Sato après ce qu'il décrit comme un "travail solide" en F2. "Nous sommes convaincus qu'il peut faire du bon travail car c'est un pilote compétent. Le plan pour le test est simple : il s'agit de lui faire faire le plus grand nombre de tours possible pour lui donner un bon ressenti d'une F1. Ce test sera très utile, tant pour nous que pour Marino, et nous ferons de notre mieux pour l'aider à comprendre comment fonctionne une écurie de F1 sous tous ses aspects."

"De plus, d'un point de vue technique, il apprendra certainement quelque chose dont il bénéficiera l'année prochaine, lorsqu'il continuera dans le championnat de F2. Je pense que c'est une très bonne préparation pour son avenir et c'est un plaisir de faire partie de son développement vers ce que nous espérons être une carrière très réussie."

Les essais de jeunes pilotes d'Abu Dhabi, normalement réservés aux concurrents qui ont disputé moins de deux GP en F1, ont été depuis quelques jours ouverts aux pilotes n'ayant pas couru en 2020, même s'ils ont une grande expérience de la discipline. Ainsi, Fernando Alonso (Renault), Sébastien Buemi (Red Bull) et Robert Kubica (Alfa Romeo) y prendront part.

partages
commentaires

Voir aussi :

La FIA rejette la demande de Ferrari pour le test de Sainz
Article précédent

La FIA rejette la demande de Ferrari pour le test de Sainz

Article suivant

Binotto : Leclerc peut être un "leader incontestable" comme Schumacher

Binotto : Leclerc peut être un "leader incontestable" comme Schumacher
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021