Marko : Pérez n'aura pas besoin de 5 GP pour être au niveau

Sergio Pérez estime qu'il aura besoin de cinq courses pour être pleinement à l'aise au volant de la Red Bull cette saison, une vision des choses que ne partage pas Helmut Marko.

Marko : Pérez n'aura pas besoin de 5 GP pour être au niveau

Après avoir passé une journée et demie au volant de la Red Bull RB16B lors des essais hivernaux de Bahreïn, pour une préparation particulièrement ramassée en raison du contexte de crise sanitaire et économique mondiale, le nouvel arrivant Sergio Pérez a estimé qu'il lui faudrait cinq Grands Prix pour être parfaitement à l'aise au volant de sa monoplace.

"Nous n'avons pas eu beaucoup de temps, c'est assurément la pré-saison la plus courte de ma carrière", a expliqué le Mexicain. "J'ai encore beaucoup de choses à apprendre au volant de la voiture, pour en extraire le maximum. Mais, je veux dire, la meilleure chose à faire est juste d'être patient, et de prendre les premières courses comme elles viennent. Je serai plus au point dans l'équipe. Pour l'instant, je dois juste être patient, et avec mes ingénieurs, nous devons continuer à travailler très dur."

Lire aussi :

Au moment d'estimer le temps nécessaire pour être au niveau, il a ajouté : "C'est difficile à dire ; après cinq courses, une fois que nous aurons disputé différentes épreuves, dans différentes conditions, la compréhension de la voiture, de l'équipe, sera bien meilleure. Cinq courses, cinq bonnes courses, devraient être suffisantes."

Pour Helmut Marko, le conseiller spécial de l'écurie Red Bull, Pérez sera au niveau en moins de temps que cela. "Je ne pense pas qu'il lui faudra autant de temps. Peut-être sur les tours de qualifications. Mais en course, je suis sûr qu'il sera au niveau dès le premier Grand Prix."

"Son long relais était le plus rapide, de ce que je sais. Il est totalement à la hauteur de sa réputation de spécialiste des pneus et dans le même temps c'est un pilote rapide", a-t-il déclaré, cité par Auto Motor und Sport.

En tout cas, Pérez tire un bilan positif de son roulage au volant d'une RB16B qui semble avoir effacé le caractère nerveux de sa devancière, comme l'expliquait Max Verstappen. "J'ai piloté dans des conditions très difficiles avec le vent à Bahreïn. Je suis content de la voiture, je pense qu'elle a clairement du potentiel. Il y a évidemment des domaines sur lesquels se concentrer, pour essayer de les améliorer. Mais l'image globale est positive."

partages
commentaires
Vettel juge injustes les critiques adressées à Stroll

Article précédent

Vettel juge injustes les critiques adressées à Stroll

Article suivant

Le diffuseur de la McLaren MCL35M est légal : voici pourquoi

Le diffuseur de la McLaren MCL35M est légal : voici pourquoi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Red Bull Racing
Auteur Fabien Gaillard
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021