Massa : Pour Williams, ce pourrait être "bien pire" de changer de pilote

Felipe Massa estime que Williams prendrait une mauvaise direction en choisissant de ne pas le conserver l'année prochaine et de placer un autre pilote aux côtés de Lance Stroll.

Massa : Pour Williams, ce pourrait être "bien pire" de changer de pilote
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams FW40
Paddy Lowe, directeur technique, Williams Formula 1, Rob Smedley, directeur de la performance, Williams, sur le muret des stands
Felipe Massa, Williams FW40, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams, et son frère Dudu Massa
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams, lors de la parade des pilotes
Felipe Massa, Williams FW40
Charger le lecteur audio

L'écurie britannique évalue actuellement ses options pour l'année prochaine, et a prévu d'effectuer un test avec Robert Kubica et Paul Di Resta dans quelques jours, à bord d'une Williams de la saison 2014. Tous les deux font partie des candidats à un baquet de titulaire pour 2018, tout comme Felipe Massa et d'autres profils. Le Brésilien a toutefois une idée arrêtée sur la question : ne pas le conserver serait une erreur pour l'écurie.

"Je trouve que c'est frustrant que l'équipe essaie d'aller dans une direction qui peut vraiment être bien pire pour elle que de conserver les mêmes [pilotes]", déplore Felipe Massa. "Lance progresse beaucoup, et franchement, je fais vraiment un excellent travail avec mon pilotage, donc je pense que l'équipe a une direction qu'il peut être positif de conserver telle qu'elle est. Si l'équipe change quelque chose, ils peuvent le payer plus cher que ce que ça leur coûterait de me garder !"

"Je pense que l'équipe sait à 100% ce que je suis capable de faire. Je ne suis pas là où je suis actuellement au championnat à cause de mes erreurs, j'y suis en raison de choses qui se sont passées lors de trois courses, où j'ai peut-être perdu 30 points. Si j'avais ces points que je suis supposé avoir, pas en raison d'erreurs faites pendant la saison, je serais peut-être proche des pilotes Force India."

Massa espère un choix professionnel

Dans l'attente d'une décision qui conditionnera l'arrêt ou non de sa carrière en Formule 1, l'ancien pilote Ferrari assure que Paddy Lowe, directeur technique et actionnaire de l'écurie, a la volonté de le conserver. Néanmoins, le facteur financier pourrait s'avérer décisif à l'heure du choix final.

"J'aime vraiment Paddy, et Paddy sait ce qui est le mieux pour l'équipe, c'est certain", insiste Massa. "Peut-être que ce n'est pas à 100% sa décision, et ils doivent faire un choix lié à certaines autres choses. Malheureusement, l'argent fait partie du jeu, malheureusement pas de la bonne manière, pour les pilotes professionnels, pour les équipes professionnelles. C'est pour cela que je pense que, si Williams garde la direction prise actuellement, ils se comporteront comme une équipe professionnelle et de pointe ; si ce n'est pas le cas, c'est qu'ils pensent à d'autres choses."

S'il se dit détendu quant à la tournure que prendront les choses, Felipe Massa ne cache pas qu'il aimerait connaître la décision le concernant avant le Grand Prix du Brésil, où il pourrait faire de nouveau ses adieux à son public, un an après les avoir fait avant un retour qui était non programmé pour remplacer Valtteri Bottas.

"Je pense que ce sera mieux pour l'équipe, mieux pour moi, [de savoir] juste avant le Brésil", explique-t-il. "Je suis totalement motivé pour continuer, j'ai le sentiment de tirer le meilleur de la voiture, de vraiment bien travailler avec l'équipe, et c'est ce que je crois."

"C'est certain, si je ne sais pas en arrivant au Brésil, j'essaierai de profiter de ma dernière course à domicile. Ça ne veut pas dire que je devrai dire 'au revoir tout le monde'. Si je dois attendre une ou deux semaines [de plus], ça ne changera pas complètement ma vie. Peut-être que dans mon cœur, je ferai comme si c'était ma dernière course. Je n'ai plus besoin de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, je sais ce que je peux donner, et les gens le savent. Ce ne sont pas chaque point et chaque séance de qualifications qui changeront mon avenir maintenant, ni la manière dont les gens me connaissent."

partages
commentaires
Chronique Massa - Renault est désormais la plus grande menace
Article précédent

Chronique Massa - Renault est désormais la plus grande menace

Article suivant

Officiel - Brendon Hartley avec Toro Rosso à Austin !

Officiel - Brendon Hartley avec Toro Rosso à Austin !
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021