Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
EL1 dans
20 Heures
:
13 Minutes
:
27 Secondes
04 sept.
EL1 dans
28 jours
11 sept.
Prochain événement dans
35 jours
25 sept.
EL1 dans
49 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
63 jours
23 oct.
Prochain événement dans
77 jours
31 oct.
Prochain événement dans
85 jours

Pas de joie anticipée pour McLaren en dépit d'essais libres solides

partages
commentaires
Pas de joie anticipée pour McLaren en dépit d'essais libres solides
Par :
21 juin 2019 à 18:45

Classés septième et huitième à l'issue des EL1, les pilotes McLaren ont confirmé de bonnes prédispositions sur cette première journée sur le tracé du Castellet, en concluant la séance d'EL2 en cinquième et septième positions.

Au terme des EL2, c'est à moins d'une seconde de la tête que Lando Norris a classé sa monoplace, devant la Red Bull de Verstappen, tandis que Carlos Sainz, P7, a lui aussi devancé l'auto anglo-autrichienne de Gasly. Prudent, le duo McLaren est bien loin de céder à toute jubilation inutile, sachant bien que Renault, pour ne citer que cet adversaire, testait de très nombreuses pièces ce vendredi et ne chassait par les chronos. Néanmoins, même si des progrès restent à faire aux dires des deux pilotes, la monoplace se comporte bien pour le moment sous la chaleur française et permet d'envisager une suite de week-end intéressante.

"Nous sommes en confiance pour demain mais devons encore changer pas mal de choses car on a roulé avec pas mal de choses expérimentales, comme le nouveau fond plat, etc", relativise Sainz au micro de Sky Sports F1. "Espérons une encore meilleure journée demain avec toutes les petites pièces bien en place."

Lire aussi :

Souriant, Norris rappelle que l'équipe avait déjà fait très bonne figure lors de la journée de vendredi au Canada, il y a 15 jours, avant de récolter un résultat plus discret le samedi en qualifications.

"Par rapport au Canada, c'était bien mieux pour moi [ce vendredi]", juge-t-il sur Sky. "En tant qu'équipe, c'est prometteur en rythme. Mais on a vu que le samedi n'était pas super en qualifications au Canada, donc nous verrons. La vitesse est assez bonne mais l'auto n'est pas encore totalement comme on le veut, alors espérons des progrès demain et de bonnes qualifications. Nous avons beaucoup testé en simulateur : c'est un peu une surprise d'être si haut, nous ne pensions pas que cette piste conviendrait autant que le Canada, mais ce n'est que le vendredi et nous étions rapides au Canada le vendredi puis moins le samedi. On verra, je n'en connais pas les raisons."

"Je ne sais pas pourquoi ça marche bien", poursuit Sainz, interrogé sur ce qui convient particulièrement à la McLaren sur le tracé aux fameux dégagements zébrés. "Je ne dirai que le circuit convient à notre voiture que si l'on se qualifie P6 ou 7 ! Avant cela, je ne dirai pas que la piste convient particulièrement. Les pneus sont le grand challenge, ils se comportent différemment de l'an dernier ; chaque pneu est rapide ici, il y a peut-être des options stratégiques. Quant au vent, il est le même pour tout le monde."

Au championnat du monde des constructeurs, McLaren occupe la quatrième place à l'abord du Grand Prix de France, deux points devant Renault. Côté pilotes, Sainz occupe la 7e place du championnat et fait figure de "Best of the Rest" avec 18 points, tandis que Norris, 12e, en comptabilise 12 avec deux arrivées dans les points en 2019.

Vettel débouté : Laissez-nous piloter ou arrêtez de faire des parkings

Article précédent

Vettel débouté : Laissez-nous piloter ou arrêtez de faire des parkings

Article suivant

Ferrari est "déçu pour les fans" et la F1 après le rejet de sa requête

Ferrari est "déçu pour les fans" et la F1 après le rejet de sa requête
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Catégorie EL2
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique , Lando Norris
Équipes McLaren Boutique
Auteur Guillaume Navarro