Formule 1
27 juin
-
30 juin
Événement terminé
11 juil.
-
14 juil.
Événement terminé
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
C
GP de Belgique
29 août
-
01 sept.
EL1 dans
7 jours
05 sept.
-
08 sept.
EL1 dans
14 jours
C
GP de Singapour
19 sept.
-
22 sept.
Essais Libres 1 dans
28 jours
C
GP de Russie
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
35 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
49 jours
C
GP du Mexique
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
63 jours
C
GP des États-Unis
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
71 jours
C
GP du Brésil
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
84 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
98 jours

Mercedes - Le choix du pilote retardé par des discussions "difficiles"

partages
commentaires
Mercedes - Le choix du pilote retardé par des discussions "difficiles"
Par :
20 déc. 2016 à 14:45

Niki Lauda a affirmé que Mercedes était toujours en réflexion concernant l'identité du pilote qui allait faire équipe avec Lewis Hamilton en 2017, l'Autrichien expliquant que la décision pourrait n'intervenir qu'à la fin janvier.

Niki Lauda, Directeur Non-Exécutif de Mercedes avec le Dr Helmut Marko, consultant Red Bull Motorsport
Niki Lauda, président non-exécutif de Mercedes, sur la grille
Pascal Wehrlein, Manor Racing
Pascal Wehrlein, Manor Racing
Valtteri Bottas, Williams
Valtteri Bottas, Williams
Valtteri Bottas, Williams
Pascal Wehrlein, Mercedes AMG F1 teste les pneus Pirelli 2017
Valtteri Bottas, Williams, et l'équipe disent au revoir à Felipe Massa, Williams, après sa dernière course en Formule 1
Valtteri Bottas, Williams FW38
Pascal Wehrlein, Mercedes AMG F1 teste les pneus Pirelli 2017
Valtteri Bottas, Williams, sur la grille
Pascal Wehrlein, Mercedes AMG F1 teste les pneus Pirelli 2017

Le directeur non-exécutif de Mercedes, Niki Lauda, était l'invité d'une émission sur la chaîne autrichienne Servus TV, propriété de Red Bull, lors de laquelle il a discuté avec le responsable de la filière du taureau rouge, Helmut Marko.

Au cours de cet entretien relativement informel entre deux amis de longue date, le triple champion du monde a commenté la situation de son écurie, à la recherche d'une nouvelle étoile suite à la retraite de Nico Rosberg.

"Nous espérions une solution plus rapide, mais les discussions s'avèrent difficiles. Il y a deux scénarios : nous prenons un jeune loup comme Wehrlein qui pourrait se révéler être un Verstappen, ou pas. Ou nous prenons un gars expérimenté."

"Mais nous sommes toujours en réflexion. C'est une immense discussion, vraiment. Ça peut durer jusqu'à la fin janvier, jusqu'à ce que nous sachions quel chemin prendre."

Programme junior

Et justement, à la tête du programme de jeunes pilotes le plus florissant de la F1 actuelle, Helmut Marko n'a pas manqué l'occasion de se questionner sur celui de la marque allemande. "Vous avez un programme de jeunes pilotes et vous avez Wehrlein, dont la cote est très élevée. Mais selon nos informations, ça ne va pas être Wehrlein dans la voiture. Cela veut dire que vous ne faites pas confiance à votre propre programme junior."

Ce à quoi Lauda a répondu : "Je dois corriger cela. Le programme de jeunes pilotes est un programme junior, comme tu l'as dit. Il est là pour que les jeunes pilotes emmagasinent de l'expérience."

"Évidemment, nous pouvons discuter du fait que Wehrein est prêt ou pas. Mais je veux te rappeler [le cas de] Max Verstappen d'abord. Il était parqué chez Toro Rosso jusqu'à ce que le Russe [Daniil Kvyat] ne pilote plus correctement. Alors seulement, vous l'avez placé [chez Red Bull Racing]."

"OK, Wehrlein est très jeune, mais pas de risque, pas de fun", a alors rétorqué Marko avant de faire un état des lieux de la situation si Valtteri Bottas était le choix premier de Mercedes. "Donc vous prenez Bottas, mais il faut offrir à Williams une réduction à deux chiffres sur l'accord moteur."

"Vous avez un budget de 22 millions d'euros, toutefois, car c'est ce que Rosberg vous aurait coûté. Mais il faut aussi acheter un baquet pour Wehrlein dans une équipe qui utilise un moteur d'un concurrent [Sauber, qui dispose de blocs Ferrari]."

Conflit d'intérêts

Dans le cas où Bottas serait l'élu et que Williams venait à le libérer, Helmut Marko ne manque pas de pointer le conflit d'intérêts manifeste qui surviendrait, car Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, a aussi une part importante dans la destinée du Finlandais.

"Bottas a un contrat avec Didier Coton, Mika Häkkinen et Toto Wolff. Cela signifie que votre directeur d'équipe est impliqué dans le management d'un pilote que vous engagez. Comment cela ne va-t-il pas poser des problèmes de respect des règles ?"

"Facile", déclare Lauda. "Cela a été réglé avant que Toto ne devienne PDG de l'équipe de course. Si Bottas venait à signer chez nous, Wolff ne pourrait plus être son manager."

Avec Stefan Ehlen

Article suivant
Pat Symonds quitte Williams Racing

Article précédent

Pat Symonds quitte Williams Racing

Article suivant

Bilan F1 2016 - Ferrari, entre déceptions et remaniements

Bilan F1 2016 - Ferrari, entre déceptions et remaniements
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas Boutique , Pascal Wehrlein
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Adam Cooper