Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Wolff : "Beaucoup d'acquéreurs avec de gros moyens" pour Force India

partages
commentaires
Wolff : "Beaucoup d'acquéreurs avec de gros moyens" pour Force India
Par :
29 juil. 2018 à 12:20

Mercedes suit de très près l'évolution de la situation autour de l'écurie Force India. Toto Wolff assure que les offres de rachat intéressantes ne vont pas manquer, après le placement de l'équipe sous administration judiciaire.

Un logo Force India sur un camion
Sergio Perez, Force India VJM11
Toto Wolff, directeur de Mercedes AMG F1
Esteban Ocon, Force India VJM11
Damon Hill, Sky TV, Anthony Rawlinson, Journaliste et Robert Fernley, Force India F1, manager
Esteban Ocon, Force India VJM11
Bob Fernley, team principal adjoint de Force India, et Günther Steiner, Team Principal, Haas F1, sur la grille
La lumière à l'arrière de la voiture d'Esteban Ocon, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11

Motoriste de Force India depuis 2009, Mercedes est aujourd'hui l'un des créditeurs à qui l'écurie indienne doit le plus d'argent. Le constructeur allemand a donc logiquement été impliqué dans les discussions qui ont conduit au placement sous administration judiciaire de l'équipe vendredi soir, sous l'impulsion d'une démarche menée par Sergio Pérez et son management.

Le pilote mexicain a précisé qu'il avait eu le soutien de Mercedes ainsi que de BWT, le sponsor principal de Force India, pour aboutir à la décision de justice qui permet à l'écurie de poursuivre normalement ses activités au cours des prochaines semaines, avant un probable rachat.

Lire aussi :

Conclure ce changement de propriétaire, et surtout donner la priorité à l'offre la plus viable, constitue la mission des administrateurs judiciaires. Et plusieurs candidats seraient sur les rangs d'après Toto Wolff, qui a fait le point sur la situation dans le paddock de Budapest.

"En premier lieu, il faut saluer Vijay [Mallya] pour avoir financé l'équipe pendant une dizaine d'années", tient à rappeler le directeur exécutif de Mercedes. "Il n'a pas été qu'un actionnaire, l'actionnaire clé de l'équipe, il a aussi mis beaucoup d'enthousiasme pour soutenir l'équipe et la financer. Les choses sont devenues difficiles pour lui, et ça a eu un effet sur l'équipe."

"Il y a désormais un processus lancé par l'administrateur. Il y a beaucoup d'acquéreurs potentiels, avec un grand intérêt, avec de gros moyens, avec une compréhension des niveaux de dépenses nécessaires pour être performant en F1. Je dirais que c'est positif pour l'équipe et pour tous ses employés. Nous ne devons pas oublier ça, même si nous devons reconnaître les efforts fournis par Vijay ces dix dernières années."

"Une procédure formelle a été lancée avec le placement sous administration, et nous devons attendre de voir qui fera une offre. Chez Mercedes, nous sommes des spectateurs intéressés de ce processus. Nous aimerions comprendre quelle sera la stratégie de financement d'un potentiel acquéreur, comment cela pourrait affecter la collaboration entre les deux équipes. Mais nous n'en sommes pas là."

Partenaire historique de Force India, Mercedes a sans aucun doute la possibilité de jouer un rôle plus ou moins important dans la manière dont l'avenir va se structurer pour l'écurie. La firme à l'étoile a par ailleurs utilisé ses liens avec l'écurie basée à Silverstone pour placer un jeune pilote comme Esteban Ocon ces deux dernières saisons.

Directeur adjoint de Force India, Bob Fernley ne nie pas l'implication qu'aura le constructeur allemand dans le chemin qui doit mener au rachat de l'écurie. "Ce qui va se passer, c'est que les acheteurs intéressés vont se manifester auprès de FRP, et FRP évaluera les dossiers de chacun d'entre eux", a-t-il rappelé samedi. "À partir de là, je suis certain qu'il y aura un processus qui impliquera Mercedes et la F1 pour déterminer quel est l'acquéreur le plus approprié pour Force India."

Article suivant
Sainz a défié les conseils de Renault en Q3

Article précédent

Sainz a défié les conseils de Renault en Q3

Article suivant

Renault "discute depuis longtemps avec Ocon"

Renault "discute depuis longtemps avec Ocon"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique , Force India
Auteur Basile Davoine