Mercedes ne s'attend pas à une prolongation de 3 ans avec Hamilton

Assurant que la signature du nouveau contrat de Lewis Hamilton n'était "plus très loin", Toto Wolff a donné un premier indice sur la durée de celui-ci.

Mercedes ne s'attend pas à une prolongation de 3 ans avec Hamilton
Charger le lecteur audio

Après avoir déjà fait un point de situation le week-end dernier, Toto Wolff reconnaît aujourd'hui qu'il n'est pas en mesure de donner plus de nouvelles sur l'évolution des discussions contractuelles entre Mercedes et Lewis Hamilton. "Nous n'en sommes pas loin", a-t-il insisté au micro de la chaîne allemande RTL avant de répéter que la date butoir évidente était celle des essais hivernaux à Bahreïn : "Nous aurons tout réglé d'ici là. Je pense que nous ne sommes pas loin de faire une annonce."

Néanmoins, le directeur de l'écurie allemande a donné un premier indice sur la nature du prochain accord qui devrait lier la structure au septuple Champion du monde, dont le précédent bail a pris fin au terme de l'année 2020. La durée du nouveau contrat est l'un des points de discussion, et contrairement aux habitudes récentes des deux parties, elle devrait être plus courte.

Lire aussi :

Interrogé sur une signature du Britannique pour trois années supplémentaires, Toto Wolff a ouvert largement la porte à un autre scénario : "Je ne m'attends pas à ça. Nous voyons qu'il y a une évolution qui arrive dans un avenir proche, non seulement avec le plafonnement budgétaire, mais aussi avec le changement de réglementation technique, et il faudra que nous gardions les yeux bien ouverts. Nous discutons donc de ce que doivent être les termes de l'accord par rapport à ça."

Après avoir insisté sur le fait que jamais Mercedes n'avait "jamais joué la carte Russell" pour peser dans ces négociations, Toto Wolff mentionne désormais un monde qui évolue avec des règles nouvelles et des défis à relever dans les années à venir. Autant de points qui sont venus s'immiscer inévitablement dans des discussions que le dirigeant a souhaité voir se dérouler sans "pression".

"Nous avons de bonnes relations, qui sont bien plus que purement professionnelles", a précise Toto Wolff. "C'est aussi de l'amitié. Lewis est incroyablement important, à la fois pour l'équipe et pour la marque Mercedes. Mais le paysage est en train de changer. Il y a un énorme changement de réglementation l'année prochaine. Il y a le plafonnement budgétaire cette année, qui nous affecte pleinement puisque nous avons la plus grosse équipe. Il y a tous ces facteurs qui ont joué un rôle dans nos discussions. Et naturellement, à quoi ressemblera le futur ? Nous entrerons dans les détails. Mais nous ne voulons pas être mis sous pression, ce soit être un accord raisonnable. Nous n'en sommes plus très loin désormais."

Avec Stefan Ehlen 

partages
commentaires

McLaren annonce la date de présentation de sa F1 2021

Magnussen en Endurance : "Les F1 sont en fait faciles à piloter"