Mercedes s'attend à une riposte de Ferrari à Bahreïn

partages
commentaires
Mercedes s'attend à une riposte de Ferrari à Bahreïn
Par :
25 mars 2019 à 13:01

Peu importe si le doublé emmené par Valtteri Bottas et Lewis Hamilton à Melbourne a eu des effets de douche froide pour Ferrari, Mercedes s'attend à un tout autre scénario pour le deuxième rendez-vous de la saison à Bahreïn.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10
Toto Wolff, directeur exécutif, Mercedes AMG, lors de la conférence de presse
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10
Le vainqueur Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, s'asperge de champagne
Sebastian Vettel, Ferrari, sur la grille
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10
Valtteri Bottas, Mercedes AMG W10, devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10, Sebastian Vettel, Ferrari SF90, Charles Leclerc, Ferrari SF90, et Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, au départ

Sur l'Albert Park, la W10 s'est montrée la plus rapide en qualifications comme en course, tandis que la Scuderia n'a même pas pu accrocher la troisième place sur le podium, revenue à la Red Bull de Max Verstappen. Une photographie qui, selon Toto Wolff, ne préfigure toutefois en rien la véritable hiérarchie à attendre sur l'ensemble de la saison. Et comme souvent, c'est avec beaucoup de méfiance que le directeur de Mercedes prépare le rendez-vous suivant. 

"Récolter le maximum de 44 points lors du premier Grand Prix était un résultat fantastique, nous n'aurions pas pu demander mieux pour débuter la saison", admet-il. "Mais la bataille ne fait que commencer : Ferrari fera tout son possible pour riposter et Melbourne a montré que Red Bull aurait aussi son mot à dire. Nous avons vu le potentiel du package de Ferrari à Barcelone, alors nous nous attendons à ce qu'ils reviennent forts à Bahreïn, avec Red Bull dans le jeu également."

"Après les essais hivernaux de Barcelone, nous avions l'impression d'être les challengers. Peu importe ce que dit le résultat de Melbourne, notre état d'esprit n'a pas changé depuis. Une course ne détermine pas la hiérarchie pour le reste de la saison. Nous devons extraire chaque morceau de performance de notre package et continuer à travailler dur pour améliorer la voiture durant le week-end, afin d'être compétitifs. Nous avons connu de belles courses à Bahreïn ces dernières années, alors je suis impatient de vivre un week-end excitant."

Lire aussi :

En Australie, les caractéristiques du tracé semi-permanent de Melbourne ont vraisemblablement joué un rôle majeur dans la petite déroute de Ferrari. De la même manière, les conditions qui attendent le paddock à Bahreïn auront leur incidence, avec un Grand Prix nocturne mais des préparatifs qui ne sont pas représentatifs. 

"Nous verrons une course très différente à Bahreïn, où le week-end offre des défis uniques, notamment avec le changement de conditions entre les séances", souligne Toto Wolff. "Les EL1 et les EL3 se déroulent en milieu de journée, quand l'air et la piste peuvent être très chauds. Les EL2, les qualifications et la course ont quant à eux lieu le soir, avec des températures considérablement plus fraîches. Ces variations de température rendent particulièrement compliqué les réglages de la voiture, et trouver la bonne configuration lors des séances compte vraiment."

Article suivant
Mick Schumacher va tester la Ferrari à Bahreïn

Article précédent

Mick Schumacher va tester la Ferrari à Bahreïn

Article suivant

Renault : "Nous devons démontrer l’avancée faite côté moteur"

Renault : "Nous devons démontrer l’avancée faite côté moteur"
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu