Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Mercedes n'a pas "limité" ses moteurs malgré les inquiétudes

partages
commentaires
Mercedes n'a pas "limité" ses moteurs malgré les inquiétudes
Par :
Co-auteur: Emmanuel Touzot
9 sept. 2019 à 17:00

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, explique que son équipe n'a pas été forcée à être prudente sur le choix des modes moteur lors de la lutte contre Ferrari au Grand Prix d'Italie, malgré des craintes liés à la fiabilité.

Mercedes avait admis avant le Grand Prix d'Italie qu'il était difficile de savoir si le bloc propulseur allemand présentait une marge de sécurité suffisante pour pouvoir en tirer tout le potentiel. La dernière évolution du moteur Mercedes a soulevé quelques inquiétudes lorsqu'elle a été introduite en Belgique, avec des problèmes de fiabilité rencontrés dans les équipes clientes, matérialisés par des casses pour la Racing Point de Sergio Pérez et pour la Williams de Robert Kubica.

Après une course de Monza où l'avantage de Ferrari en puissance était évident, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ayant été incapables de suivre Charles Leclerc en ligne droite, Mercedes a confirmé que tout a été fait en termes de puissance, malgré l'inquiétude qui était présente à l'idée de rencontrer de nouveaux problèmes de fiabilité.

Lire aussi :

"Non, nous n'avons plus cherché à limiter les modes moteur", a déclaré Toto Wolff, le directeur de Mercedes, lorsque Motorsport.com lui a demandé si l'équipe avait utilisé son moteur de manière plus prudente. "Nous avons utilisé le moteur comme prévu. Je suis très heureux que nous ayons atteint l'arrivée, après toutes ces casses sur la Phase 3 du moteur."

L'avantage de Ferrari en vitesse de pointe a été favorisé par l'efficience aérodynamique de la voiture, mais Mercedes reconnaît que l'équipe de Maranello a encore un avantage en termes de puissance. Les gains enregistrés par la Scuderia avec son moteur ces dernières années ont parfois perturbé Mercedes, mais Wolff estime que son équipe comprend maintenant ce qui doit être fait pour reprendre l'avantage l'année prochaine.

"Nous avons une assez bonne compréhension, je dirais", poursuit l'Autrichien, soulagé que les deux courses les plus rapides de la saison soient passées. "Et nous devons réduire l'écart. De toute évidence, la compréhension est une bonne première étape lorsque l'on essaie de réduire l'écart. Mais nous en avons désormais terminé avec Monza. Maintenant, on regarde vers l'avenir."

Article suivant
Selon Leclerc, lutter contre une seule Ferrari a aidé Mercedes

Article précédent

Selon Leclerc, lutter contre une seule Ferrari a aidé Mercedes

Article suivant

Brawn : Redonner confiance à Vettel, "une priorité" pour Ferrari

Brawn : Redonner confiance à Vettel, "une priorité" pour Ferrari
Charger les commentaires