Une bonne base pour Ocon, une amélioration ressentie pour Alonso

Alpine a bouclé son programme à Imola ce vendredi, sans que l'accident d'Esteban Ocon ne vienne trop perturber le travail d'évaluation des nouveautés aérodynamiques.

Une bonne base pour Ocon, une amélioration ressentie pour Alonso

L'écurie Alpine avait beaucoup de travail à abattre lors des deux heures d'essais libres du Grand Prix d'Émilie-Romagne ce vendredi. Au menu, des tests articulés autour des évolutions apportées à l'A521 sur le plan aérodynamique, dans l'espoir de recoller à la partie haute du milieu de grille après la déception de Bahreïn. Avec près d'une centaine de tours bouclés, le roulage a été conséquent, mais toutefois pas maximisé puisque la première séance a été perturbée par l'accrochage d'Esteban Ocon avec Sergio Pérez. Le fruit d'une incompréhension, exacerbée par les problèmes de communication radio rencontrés au sein des écuries dans la matinée.

"Nous avons connu un début de week-end positif malgré l’incident de ce matin", rassure Esteban Ocon. "Heureusement pour Sergio [Pérez] et moi, nous n’avons pas perdu trop de temps de piste, ce qui est important avec les séances d’une heure. C’était un malheureux incident, mais nous avons su tourner la page rapidement en nous concentrant sur l’après-midi. Les mécaniciens ont fait de l’excellent travail pour remettre la voiture en état à temps, donc je les remercie de leur rapidité et de leur efficacité."

Lire aussi :

Le programme global de l'écurie n'en a donc pas trop souffert, et une attention particulière a pu être accordée aux longs relais avec les deux pilotes très actifs dans l'après-midi. "Je pense que nous avons une bonne base sur laquelle nous appuyer", avance Esteban Ocon. "Il reste des choses à modifier sur l’équilibre, mais la monoplace se comporte plutôt bien ici et j’ai hâte de pouvoir attaquer ces deux prochains jours."

 

Le Français a signé le 11e chrono des EL2 et Fernando Alonso n'était pas très loin, 13e de cette séance après avoir pointé au septième rang le matin. Le pilote espagnol se dit satisfait des nouvelles pièces qu'il a pu mettre à l'épreuve sans rencontrer le moindre problème.

"C’était un bon vendredi et nous avons bouclé notre programme sans problème aujourd’hui", résume-t-il. "Hormis les drapeaux rouges et d’autres incidents perturbant les deux séances, j’étais satisfait des éléments testés sur la voiture et j’ai ressenti une amélioration des performances. J’espère qu’il y a encore un peu plus à venir et nous verrons où cela nous placera demain. Comme nous le pressentions, ce sera à nouveau extrêmement serré et les qualifications devraient être intéressantes."

Des qualifications intéressantes mais surtout déterminantes, car la position sur la grille à Imola, tracé old school par excellence, risque d'avoir une incidence bien plus prononcée qu'à Bahreïn dans la lutte pour les points.

"Nous avons affiché un bon rythme et les deux pilotes sont plutôt contents", conclut Davide Brivio, directeur de la compétition. "Bien évidemment, nous savons que les qualifications seront importantes ici. C’est une piste où les dépassements sont difficiles, donc nous devrons fournir beaucoup d’efforts demain pour que nos deux voitures soient bien placées au départ de la course."

partages
commentaires
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

Article précédent

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

Article suivant

Norris pas choqué par le rythme de Ferrari à Imola

Norris pas choqué par le rythme de Ferrari à Imola
Charger les commentaires
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021