Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Kvyat : Des grilles inversées en F1 ne seraient qu'un "pansement"

partages
commentaires
Kvyat : Des grilles inversées en F1 ne seraient qu'un "pansement"
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
7 oct. 2019 à 08:30

L'idée de courses qualificatives à grilles inversées a été qualifiée de "pansement" aux réels problèmes de la discipline par le pilote Toro Rosso Daniil Kvyat.

Les équipes de Formule 1 et les propriétaires de la discipline (Liberty Media) discutent d'idées en tous genres pour apporter de la variété sportive dans les prochaines années. L'une d'entre elles consisterait à réaliser, certains samedis en 2020, des courses à grilles inversées, afin de tester le système grandeur nature en vue d'une possible adoption définitive dans le futur.

Alors qu'un certain consensus sur l'idée d'un essai semble se propager dans le paddock, Daniil Kvyat suggère qu'une telle tentative d'épicer l'action n'adresse par les réelles sources des problèmes qui affectent la discipline. Interrogé par Motorsport.com sur le potentiel de tels essais de courses à grilles inversées, Kvyat admet son scepticisme : "Je pense qu'il s'agit d'un pansement, que ce n'est pas la correction d'un vrai problème. Nous devrions avoir un plateau plus resserré, plus compétitif. On n'aurait alors pas besoin de créer ce genre de courses sprint ou quoi que ce soit."

Les grilles de départ inversées "semblent un peu non naturelles", poursuit le pilote Russe. "On ne dirait pas une solution pour un vrai problème, juste un sparadrap. C'est ma première réaction. Mais j'en pense de même au sujet du Halo. Ça continuera comme ça, les gens s'en plaindront et on s'y habituera. Mais on dirait que ça nous éloigne de la tradition, du côté classique de ce sport."

Lire aussi :

Selon Kvyat, la F1 devrait plus se concentrer sur les raisons pour lesquelles la grille est actuellement scindée en deux "divisions", chose sur laquelle Carlos Sainz se montre d'accord. "Je pense que nous devons prendre deux choses principales en main", estime le pilote McLaren. "Il nous faut toutes les équipes proches les unes des autres parfois : cela rendra le spectacle 100% meilleur. En fait, la bataille en milieu de peloton est très fun."

"Néanmoins, nous avons un problème avec les dépassements. Si l'on prend le problème de l'égalité entre les voitures en les rapprochant, puis la question de la performance des autos qui suivent, peut-être que la Formule 1 n'a pas besoin de grilles de départ inversées car les courses peuvent être excitantes en tant que tel."

Selon Kvyat, c'est dans les subtilités du règlement que la F1 devrait creuser pour aller trouver des manières de rendre la course disputée jusque dans le dernier tour, comme en MotoGP.

"Les trois top teams réalisent tous des performances sur différents types de circuits. L'une des voitures est rapide dans les lignes droites, une autre dans les virages, etc", illustre le pilote Toro Rosso. "Cela semble être une variété intéressante, et rien qu'avec cette variété, je pense que nous n'avons pas vraiment besoin de grilles inversées. Mais si l'on pouvait ajouter cinq ou six équipes dans tout ça, ou au moins Renault et McLaren, on aurait cinq équipes au même niveau et ce serait alors plus intéressant. On parlerait alors d'un plateau concurrentiel à la manière du MotoGP. Ce serait vraiment super, car combien de batailles jusqu'au dernier tour a-t-on vu en MotoGP ? C'est cool, n'est-ce pas ? Dernier tour, dernier virage… Je pense que ce devrait être le but et ce que la F1 cherche à corriger."

Lire aussi :

 

Article suivant
Yamamoto participera aux essais libres à Suzuka

Article précédent

Yamamoto participera aux essais libres à Suzuka

Article suivant

Vandoorne et de Vries en F1 ? "Ne jamais dire jamais", selon Wolff

Vandoorne et de Vries en F1 ? "Ne jamais dire jamais", selon Wolff
Charger les commentaires