Pour perdre du poids, McLaren a retiré de l'eau à Ricciardo

Daniel Ricciardo a admis avoir été épuisé par le Grand Prix de Miami, notamment avec une quantité d'eau amoindrie dans un souci de gain de poids.

Daniel Ricciardo, McLaren MCL36

Glenn Dunbar / Motorsport Images

Les visages étaient fatigués après le Grand Prix de Miami. Sous la chaleur et l'humidité floridienne, les pilotes ont connu une épreuve physique douloureuse le week-end dernier autour du Hard Rock Stadium. Mais si la majorité d'entre eux pouvait compter sur leur gourde pour rester hydraté durant la course, cela n'était pas le cas pour Daniel Ricciardo. Alors que toutes les écuries doivent trouver des solutions pour alléger leurs voitures, McLaren a fait le choix de réduire la quantité d'eau embarquée dans la bouteille de l'Australien, ce qui a déstabilisé le pilote. Hors du rythme pendant toute la course et seulement 11e à l'arrivée, l'Australien a été pénalisé pour avoir dépassé Kevin Magnussen au-delà des limites de la piste. Une manœuvre qui lui a coûté deux positions au classement final.

Interrogé par Motorsport.com sur un éventuel lien entre Miami et Singapour ou la Malaisie (d'autres courses où le climat n'est pas à négliger), Ricciardo a acquiescé : "Oui, elles ont ce facteur chaleur en commun. C'est aussi difficile, parce que tout le monde se bat pour perdre du poids. Donc nous n'avons pas le luxe de mettre trois litres dans le système de boisson. On en a un peu, et ce n'est jamais assez. Donc naturellement, on se déshydrate. Tout le monde a travaillé dur aujourd'hui, il fait chaud, les pilotes, les mécaniciens, tout le monde ressent la chaleur."

Après le drapeau à damier, Ricciardo pensait avoir intégré le top 10, avant de se rendre compte qu'il avait échoué aux portes des points. "En fait, quand j'ai franchi la ligne, je pensais honnêtement que j'étais dixième", a-t-il déclaré. "C'était difficile de savoir, évidemment, avec des batailles et des voitures qui sortent ici et là. Mais je faisais un calcul dans ma tête en pensant que suffisamment de voitures avaient abandonné, ou que j'en avais dépassées assez, pour être quelque part dans les points. Mais nous n'avons pas réussi. Donc je ne pense pas qu'il y ait de regrets aujourd'hui. Nous n'étions tout simplement pas assez rapides. On s'est juste accroché. Et je pense que lorsque tout le monde se suit, nous manquons encore un peu de vitesse en ligne droite. Je crois qu'il y a un peu de traînée et d'autres choses."

En chaussant des gommes tendres en fin de course, Ricciardo espérait remonter au classement. Au final, ce pari stratégique s'est avéré peu payant, malgré quelques dépassements. "J'étais enthousiasmé par la voiture de sécurité", a-t-il révélé. "Il y avait quelques voitures devant sur des durs usés. Quant à moi, je n'ai pas vraiment pu faire fonctionner le dur. Ce n'était pas un bon pneu pour moi. Donc je pensais que nous allions avoir quelque chose à montrer. Je me suis accroché avec eux, mais pas assez. Au final, je n'étais probablement pas assez rapide."

Après le drapeau à damier, Ricciardo a admis qu'il ne savait pas pourquoi il avait été pénalisé. "Je viens de voir sur le classement que j'étais 13e au lieu de 11e, donc toujours pas de point. Je me souviens avoir été côte à côte plusieurs fois avec les Haas, et j'avais l'impression que nous avions de bonnes batailles. Malheureusement, ce n'est pas pour un top 5 ou quoi que ce soit. Je ne sais pas pourquoi je suis 13e. Je vais revoir ça. Mais bien sûr, dans l'ensemble ça ne change pas ma course."

Ricciardo espère que le prochain week-end de course, à Barcelone, conviendra mieux à son écurie. "C'est encore difficile à dire. Mais j'espère vraiment que ce sera mieux que ce week-end, nous étions certainement un peu plus sur la défensive. Et ça ressemblait un peu à une bataille de l'année dernière. Certaines courses, comme Zandvoort, avaient quelques similitudes avec de longs virages, et nous avions lutté pour un point l'année dernière. Et à Miami, c'était une course similaire, où nous étions un peu là, mais jamais assez pour vraiment faire quelque chose. Donc ça pourrait être mieux. [Barcelone] était un meilleur circuit pour moi l'année dernière, donc j'espère que cela se vérifiera."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Grosjean révèle pourquoi il a changé d'avis sur les ovales
Article suivant Rahal fait du pied à Vettel pour un test en IndyCar

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France