Pérez regrette que Racing Point lui "cache" déjà des choses

Sergio Pérez estime qu'il n'est pas idéal que certaines personnes chez Racing Point commencent à lui "cacher des choses" depuis la confirmation de son départ en fin de saison.

Pérez regrette que Racing Point lui "cache" déjà des choses
Charger le lecteur audio

Sergio Pérez a annoncé avant le Grand Prix de Toscane il y a une dizaine de jours qu'il allait quitter Racing Point en fin d'année, l'équipe ayant décidé d'activer une clause contractuelle qui lui permettait de se séparer du Mexicain dès 2020. La structure, qui sera alors rebaptisée Aston Martin, accueillera en 2021 le quadruple Champion du monde Sebastian Vettel.

Pérez doit désormais se tourner vers l'avenir et trouver un point de chute. Ses options, s'il décide de rester en Formule 1, semblent se limiter à Haas et Alfa Romeo. Comme beaucoup de pilotes dans ce genre de situation, il va également progressivement devenir un corps étranger au sein d'une équipe qu'il a rejoint en 2014, alors qu'elle s’appelait encore Force India, et qu'il a contribué à sauver courant 2018 en activant la procédure de placement en redressement judiciaire et en permettant son rachat par le consortium d'hommes d'affaires dirigé par Lawrence Stroll.

Lire aussi :

Pérez a ainsi révélé ce jeudi en conférence de presse que des membres de Racing Point commençaient à lui cacher des informations, un processus habituel lorsqu'un pilote est sur le départ, et en appelle à une plus grande transparence d'ici la fin de saison pour tenter d'aller se hisser dans le top 3 du classement constructeurs.

"Nous nous concentrons sur les huit courses qui arrivent", a-t-il déclaré. "Ça va être vraiment crucial, inscrire le moindre point est très important pour le championnat constructeurs. Nous pouvons toujours connaître la meilleure saison de notre histoire, si nous réussissons à terminer troisième. Je pense que nous serions tous déçus si nous n'obtenions pas cette troisième place chez les constructeurs."

"Évidemment, depuis que la nouvelle est tombée, certaines personnes au sein de l'écurie ont tendance à cacher des choses, ce qui n'est pas super je pense. Je pense que pour l'instant, nous devrions juste être aussi transparents que possible pour nous assurer d'atteindre nos objectifs, et nous assurer d'inscrire autant de points que possible."

Lire aussi :

Coïncidence malheureuse, Pérez ne disposera d'aucune évolution à Sotchi, suite à l'accident de son équipier Lance Stroll au Mugello, causé par une crevaison. Le Canadien, mieux placé au championnat, héritera des nouveautés, alors que le #11 devra lui sans doute patienter jusqu'au Nürburgring (9-11 octobre) pour rouler avec, l'équipe n'ayant pu fabriquer un nouveau package à temps.

"La grille est tellement serrée qu'une paire de dixièmes peut faire une différence sur votre résultat final", a ajouté Pérez. "Je souhaiterais avoir les évolutions pour cette course, mais bien sûr, pour des raisons évidentes, ça ne sera pas le cas. L'équipe travaille dur pour essayer de m'apporter l'évolution pour le week-end suivant, avec un peu de chance."

partages
commentaires

Voir aussi :

Recruter Pérez n'a rien d'une évidence pour Haas
Article précédent

Recruter Pérez n'a rien d'une évidence pour Haas

Article suivant

Verstappen ignore l'idée de voir Hamilton rejoindre Red Bull

Verstappen ignore l'idée de voir Hamilton rejoindre Red Bull
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021