Stroll signe la première Q3 de Williams en 2018

Le Canadien a réalisé une solide prestation au volant de sa Williams, en Italie.

Stroll signe la première Q3 de Williams en 2018
Lance Stroll, Williams FW41
Lance Stroll, Williams FW41
Lance Stroll, Williams Martini Racing
Lance Stroll, Williams FW41
Lance Stroll, Williams FW41
Lance Stroll, Williams FW41, au stand
Esteban Ocon, Racing Point Force India F1 Team, Lance Stroll, Williams Racing
Lance Stroll, Williams FW41

Auteur d'une belle séance de qualifications et confirmant la compétitivité de sa Williams à moteur Mercedes-Benz sur le tracé de Monza constatée depuis le début du week-end, Lance Stroll s'est hissé en Q3 et obtenu le 10e chrono de la séance, lui permettant de s'élancer aux côtés de la Toro Rosso de Pierre Gasly au départ du Grand Prix d'Italie, dimanche.

Le jeune pilote canadien devance par ailleurs la Haas de Kevin Magnussen, demeurée en Q2, et la seconde Williams de son équipier Sergey Sirotkin.

Stroll, qui est au cœur de nombre d'intrigues de paddock en raison de ce qui apparaît comme un changement imminent de volant vers Force India ayant pour conséquence de créer un important jeu de chaises musicales sur le marché des transferts de pilotes, ne pouvait que constater avec une certaine incrédulité le niveau de performance atteint ce samedi.

"C'était une journée très simple. Je sais que nous ne nous y attendions pas : nous nous attendions à une séance plus difficile, mais la voiture était bonne et nous avons pu prendre une bonne aspiration tout au long des qualifications. Cela nous a aidés à passer en Q3. Il y a des jours comme ça où tout se passe bien", constatait-il avec humilité.

"Nous avons connu des temps difficiles quand on regarde les résultats, et ce n'était pas très plaisant dans le cockpit, mais je suis très content que ça ait fonctionné aujourd'hui."

Lire aussi:

Appelé à commenter au sujet des critiques de ceux qui voient dans son arrivée opportune chez Force India le symptôme d'une F1 pouvant mettre de supposés meilleurs pilotes – tels qu'Esteban Ocon – sur la touche grâce à des mécaniques extra-sportives, Stroll a une nouvelle fois expliqué se concentrer sur ce qu'il maîtrise directement, à savoir ses performances en piste.

"Je ne me bats pas pour ces raisons-là, je relève les défis et je ne suis pas là pour prouver à tout le monde ce dont je suis capable. Je suis vraiment content pour l'équipe, pour les gens qui travaillent pendant de longues heures tous les jours. Ça en vaut la peine. On verra ce que l'avenir me réserve, je profite du moment. J'espère une course passionnante demain, nous serons dans la bataille, et ça a été rare cette année !"

Lance Stroll occupe la 18e place du championnat, après n'avoir inscrit des points qu'en une occasion cette saison, lors de sa huitième place en Azerbaïdjan. Son équipier est le seul pilote du plateau 2018 à ne pas encore avoir ouvert son compteur de points avec une arrivée dans le top 10.

Lire aussi:

partages
commentaires
Räikkönen efface des tablettes le tour historique de Montoya

Article précédent

Räikkönen efface des tablettes le tour historique de Montoya

Article suivant

Gasly : "L'un de mes meilleurs tours de la saison"

Gasly : "L'un de mes meilleurs tours de la saison"
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021