Räikkönen efface des tablettes le tour historique de Montoya

À 263,587 km/h de moyenne, Kimi Räikkönen a décroché la pole position à Monza en réalisant le tour le plus rapide de l'Histoire de la Formule 1.

Räikkönen efface des tablettes le tour historique de Montoya
Le poleman Kimi Raikkonen, Ferrari fête sa pole position dans le Parc Fermé
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Le poleman Kimi Raikkonen, Ferrari, avec Mick Schumacher
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari avec sa femme Minttu Virtanen
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H

Ferrari s'est offert une première ligne toute rouge à Monza, mais sans doute pas dans l'ordre que beaucoup d'observateurs attendaient. Après en être passé tout près à plusieurs reprises cette saison, Kimi Räikkönen a décroché la pole position pour la première fois de l'année, la première également depuis le Grand Prix de Monaco 2017.

Cette 18e pole position en carrière intervient sans aucun doute à un moment clé pour le Champion du monde 2007, à l'heure où sa prolongation de contrat reste indécise pour la saison prochaine. Briller devant les tifosi ne peut qu'être un coup de pouce, si jamais il en faut un !

Lire aussi :

Auteur en 1'19"119 de ce qui est désormais le tour le plus rapide de l'Histoire de la Formule 1, effaçant des tablettes la précédente référence établie à Monza par Juan Pablo Montoya (1'19"525 en 2004 avec une Williams-BMW), Räikkönen a affiché la mesure et le flegme qu'on lui connaît après avoir surpris son coéquipier Sebastian Vettel sous le drapeau à damier.

"C'est super pour demain, mais ce n'est que la moitié du travail", relativise le Finlandais. "Il n'y a pas de meilleur endroit pour être en pole position, c'est notre Grand Prix à domicile devant tous les tifosi ! Espérons que tout se passera sans accroc demain et que nous finirons la course dans la même position.

"Peu importe où nous allons dans le monde, nous avons beaucoup de soutien, mais évidemment ici, tout le monde est en rouge."

À 38 ans, Räikkönen devient le poleman le plus âgé de l'Histoire de la Formule 1 depuis Nigel Mansell en Australie lors de la saison 1994. Il augmente également ce qui est le plus grand écart entre une première et une dernière pole position en carrière (Europe 2003-Italie 2018). Il était précédemment l’œuvre de Rubens Barrichello (Belgique 1994-Brésil 2009)

Imperturbable

Pour sa performance du jour, Iceman a pu profiter de l'aspiration générée devant lui par Sebastian Vettel, ce qui n'a pas manqué de déclencher un agacement perceptible chez l'Allemand, sans que tout soit expliqué publiquement. Face à cette éventuelle polémique, Räikkönen reste toutefois imperturbable.

"C'était un peu compliqué, dans le dernier run, la seconde chicane s'est bien passée et c'était suffisant pour la pole position", raconte-t-il. "Il y a beaucoup de jeux pour essayer d'être premier [en piste], ce genre de chose, mais au final, il y avait un train de voitures et ça a suffi. La voiture fonctionnait bien, les conditions étaient un peu délicates, nous n'avons pas modifié la voiture par rapport au premier run et tout s'est passé sans problème jusqu'à présent, donc j'espère que ce sera pareil demain."

Lire aussi :

Sans aucun doute Räikkönen n'a-t-il pas oublié que lors de son dernier départ en pole position, à Monaco l'an passé, la stratégie de Ferrari avait tourné en sa défaveur et ouvert la voie à une victoire de Vettel. Mais l'intéressé assure qu'il n'aura pas particulièrement cet épisode à l'esprit dimanche, à l'heure de l'extinction des feux, pas plus que son avenir indécis.

"Beaucoup de choses ont changé depuis un an, mais l'objectif est toujours le même, peu importe l'équipe où l'on est où l'année", assure-t-il. "Nous voulons gagner, c'est aussi simple que ça. Personne ne sait ce qui se passera à l'issue de la saison et à la fin du championnat. Nous pouvons uniquement faire de notre mieux, travailler dur, et est-ce suffisant ? Qui sait. Le temps nous le dira. C'est le but. Je ne vais pas commencer à imaginer ce qui se passera."

partages
commentaires
Hamilton : Räikkönen et Ferrari ont fait "du beau boulot"
Article précédent

Hamilton : Räikkönen et Ferrari ont fait "du beau boulot"

Article suivant

Stroll signe la première Q3 de Williams en 2018

Stroll signe la première Q3 de Williams en 2018
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021