Pourquoi Schumacher "ne peut pas faire progresser" Haas selon Steiner

Haas s'est séparé de Mick Schumacher après deux saisons de collaboration. Günther Steiner en explique les raisons.

Pourquoi Schumacher "ne peut pas faire progresser" Haas selon Steiner
Charger le lecteur audio

Chez Haas F1 Team, un Allemand s'en va, un autre arrive. Pour la saison 2023, Mick Schumacher est remplacé par son compatriote Nico Hülkenberg, de douze ans son aîné. C'est pour l'instant la fin de l'aventure en Formule 1 pour le fils du septuple Champion du monde Michael Schumacher.

Avec des performances inférieures à celles de son coéquipier Kevin Magnussen et quelques coûteux accidents, Mick Schumacher n'est pas parvenu à convaincre l'écurie américaine de lui renouveler sa confiance. Cependant, le directeur d'équipe Günther Steiner affirme que le principal facteur était l'expérience ; Hülkenberg et Kevin Magnussen comptent 322 départs en Grand Prix à eux deux et vont former l'un des deux seuls duos avec plus de 140 courses chacun, aux côtés du line-up Verstappen-Pérez chez Red Bull.

"La décision a été prise en analysant ce qui est le mieux pour l'équipe afin de revenir au niveau que nous voulons", détaille Steiner dans le podcast Beyond The Grid. "Nous avions besoin d'expérience. Nous avons attendu longtemps, car nous n'étions pas certains de la bonne chose à faire. En fin de compte, notre point faible était que l'équipe avait perdu beaucoup d'élan lors des deux années précédentes et avait besoin de retrouver cette motivation avec des personnes expérimentées qui ont déjà mené une telle situation, pour tirer toute l'équipe vers le haut. Nous n'avons pas un seul point faible dans l'équipe, c'est bien réparti. Ce ne sont pas vraiment des faiblesses, mais il y a beaucoup de domaines où nous sommes moyens, et nous devons faire mieux. Dans tous les domaines."

"Qu'avons-nous fait avec Kevin ? Nous avons recruté Mark Slade, qui était un ingénieur de course très expérimenté. Comment rendre l'équipe meilleure ? Le pilote peut nous dire quoi faire. Mick peut devenir un bon pilote – il est déjà un bon pilote, mais il peut progresser. Mais combien de temps cela va-t-il nous prendre ? Il a progressé avec nous, il ne peut pas nous faire progresser ! Nous nous sommes demandé comment faire ça, nous avons regardé autour de nous, et nous connaissions Nico : nous avions eu quelques discussions lors des années précédentes, mais la possibilité qu'il vienne travailler avec nous ne s'était jamais matérialisée. Le respect était là, il était sur le marché."

"Je ne demande pas si Mick pourrait faire une course au même rythme que Nico. Oui, peut-être qu'il en est capable, peut-être qu'il peut aller encore plus vite, je ne sais pas. Ce dont nous avions besoin, c'est l'expérience de Nico dans les écuries de milieu de tableau, qu'il tirait vers le haut. Il l'a déjà fait, il l'a fait avec Force India, avec Renault. Mick ne l'avait malheureusement pas, parce qu'il est arrivé en Formule 1 il y a deux ans et il est très jeune."

À l'image de Daniel Ricciardo chez Red Bull, Mick Schumacher pourrait toutefois trouver refuge chez Mercedes en qualité de pilote d'essais.

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Pérez déplore ses difficultés avec les pneus en 2022
Article précédent

Pérez déplore ses difficultés avec les pneus en 2022

Article suivant

Gasly : "Seul l'avenir dira" si Tsunoda peut être leader d'AlphaTauri

Gasly : "Seul l'avenir dira" si Tsunoda peut être leader d'AlphaTauri