Pression d'essence : Renault craint des soucis à répétition

partages
commentaires
Pression d'essence : Renault craint des soucis à répétition
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
16 mai 2018 à 13:29

Directeur de Renault Sport F1 Team, Cyril Abiteboul déclare que l'équipe doit résoudre un problème de pression d'essence qui a touché Carlos Sainz dans la dernière partie du Grand Prix d'Espagne.

Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1 Team
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, Charles Leclerc, Sauber C37
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18

C'est un souci similaire qui a handicapé Nico Hülkenberg en Q1, l'Allemand se retrouvant en fond de grille, bien qu'Abiteboul estime que ce n'est pas lié à ce qui est arrivé à Sainz.

"Nous avons eu un petit avertissement au niveau de la pression de carburant vers la fin de la course", révèle-t-il à Motorsport.com. "Et nous avons dû gérer ça, ce qu'a fait Carlos en gardant de la marge au virage 3, qui met toujours la pression de carburant à rude épreuve. Nous ne pensons pas que ce soit lié aux problèmes de Nico [le samedi] car nous avons trouvé un objet qui bloquait son réservoir de carburant. Mais c'est un problème que nous avons vu par le passé, et cela peut se produire dans les courbes où il y a beaucoup de G comme le virage 3. C'est donc quelque chose qu'il faut résoudre, car il y a quelques courses où le problème se représentera."

En Espagne, Hülkenberg n'a pris le départ que depuis le 16e emplacement de la grille et a été éliminé dès le premier tour dans le carambolage provoqué par Romain Grosjean. Abiteboul reconnaît que c'est à l'équipe d'assurer que ses pilotes évitent les problèmes techniques et se qualifient à l'avant pour éviter les incidents au départ.

"Pour se tenir à l'écart des problèmes, nous devons nous qualifier là où est notre place", confirme le Français. "Nous n'appartenons pas à ce monde-là [au fond de grille, ndlr], et pour cela nous devons lui donner une voiture qui n'a pas de problèmes le samedi ; ainsi, nous ne serons pas dans ce bazar."

Quant à Sainz, après un début de saison difficile, il est sur une bonne lancée avec un second bon résultat consécutif : il s'est classé cinquième à Bakou, puis septième lors de sa course à domicile le week-end dernier.

"C'est sa seconde bonne course d'affilée", poursuit Abiteboul. "Ça a l'air facile de l'extérieur, mais dans le cockpit, il se passait bien plus de choses. Je suis vraiment content qu'il ait enchaîné ces deux courses, car je pense vraiment que cela va l'aider à maintenir sa lancée, on sentait que c'était une course importante pour lui."

Le patron de l'écurie au Losange a bon espoir que les R.S.18 soient compétitives à Monaco, où la puissance moteur jouera un rôle moindre.

"Nous avons des évolutions qui arrivent pour Monaco, nous avons deux pilotes qui sont à mon avis parmi les meilleurs et qui peuvent toujours extraire quelque chose d'intéressant. Nous nous y rendons donc avec beaucoup d'optimisme, et à la quatrième place du championnat, ce qui était notre objectif en première partie de saison. C'est bien d'y aller avec cet état d'esprit."

Prochain article Formule 1
Ferrari a trois problèmes à résoudre, affirme Vettel

Article précédent

Ferrari a trois problèmes à résoudre, affirme Vettel

Article suivant

Technique - Les nombreuses modifications sur la Ferrari SF71H

Technique - Les nombreuses modifications sur la Ferrari SF71H
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités