Les problèmes d'Alfa Romeo n'inquiètent pas Bottas

Valtteri Bottas a affirmé que son écurie Alfa Romeo comprenait les problèmes qui ont entravé son roulage lors de la première journée des tests hivernaux de la saison 2022 de F1.

Les problèmes d'Alfa Romeo n'inquiètent pas Bottas
Charger le lecteur audio

Avec neuf tours dans la matinée pour Robert Kubica et 23 pour Valtteri Bottas dans l'après-midi, la première journée des essais hivernaux 2022 d'Alfa Romeo n'a pas été de tout repos. Les 32 tours de l'écurie ont été le total le plus faible de ce mercredi, pas très loin de Haas, mais loin de toutes les autres structures qui ont au moins atteint la barre des 100 tours et ont même parfois dépassé ou flirté avec celle des 150.

Malgré cette journée très peu productive pour le premier roulage collectif de la C42 qui répond à la toute nouvelle réglementation technique, l'ancien pilote Mercedes assure que les choses sont en place pour connaître une meilleure journée ce jeudi. "Oui, nous avons eu quelques problèmes et, malheureusement, les problèmes que nous avons eus étaient assez coûteux en temps", a déclaré Bottas qui doit entamer la journée.

"Quelques problèmes de fiabilité, des choses mécaniques. Mais heureusement, nous les comprenons parfaitement, et nous savons comment les réparer, nous n'avons simplement pas eu assez de temps dans la journée pour les régler correctement."

"C'est sûr qu'aujourd'hui, c'était compromis. Je veux dire que nous avons manqué pas mal de kilomètres, mais au moins nous avons pu rouler un peu et avoir une idée de comment progresser pour demain. Nous espérons juste que nous pourrons avoir deux bonnes journées ici à Barcelone après ça."

Pluts tôt, Kubica donnait plus de détails sur les raisons du très faible roulage de la matinée. "Nous avons souffert de quelques problèmes, je dirais. Les gars ont fait un bon travail pour en résoudre un. Mais ensuite, quand nous avons commencé à faire un peu plus de tours, nous avons découvert un autre problème, que j'avais déjà rencontré lors de l'installation dans l'atelier. Nous pensions qu'il était résolu, mais il semble qu'il ne le soit pas, donc oui, nous avons perdu une demi-journée malheureusement."

Robert Kubica dans le cockpit de l'Alfa Romeo

Robert Kubica dans le cockpit de l'Alfa Romeo

"C'est un peu dommage parce que oui, je n'ai fait que deux tours, même avec un rythme moins élevé, et c'était, vous savez... J'ai eu un peu d'apéritif et j'en voulais un peu plus, mais c'est le jeu et j'espère que nous pourrons faire quelques tours de plus avec Valtteri dans l'après-midi, car je pense que la voiture fonctionnera bien après ce matin. Espérons que nous pourrons récupérer un peu de retard et au moins faire quelques tours pour découvrir notre nouveau bébé."

Alfa Romeo n'a pas été la seule structure à souffrir ce mercredi puisque Haas n'a donc pas vraiment explosé les compteurs non plus, avec un total de 43 tours bouclés lors des huit heures au programme. L'écurie américaine a notamment été touchée par un problème de plancher.

"Le fond plat a pris un sacré coup, je pense que c'est le cas pour toutes les équipes, donc il fallait simplement essayer de le réparer", avait ainsi indiqué Mick Schumacher. "Il semble que c'est un problème pour toutes les équipes, donc j'imagine que [le plancher] sera l'une des zones sur lesquelles nous nous concentrerons."

"Je ne pense pas qu'il faille s'inquiéter Le sourire n'est probablement pas aussi grand que possible, nous n'avons fait que 23 tours [l'après-midi, 20 en matinée avec Nikita Mazepin], évidemment nous aurions voulu avoir un total à trois chiffres mais ce sont des choses qui arrivent. Pour demain, il faudra simplement essayer de récupérer les tours que nous avons perdus aujourd'hui."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Andretti en F1 ? "Il faut arriver avec un milliard" selon Wolff

Norris : "J'aurais préféré être dernier"