Qualifs - Bottas rafle la mise, Leclerc perd très gros

Dans une séance de qualifications marquée par deux drapeaux rouges, Valtteri Bottas (Mercedes) s'est offert la pole de justesse face à Lewis Hamilton (Mercedes). Favori, Charles Leclerc (Ferrari) s'est accidenté en Q2.

Qualifs - Bottas rafle la mise, Leclerc perd très gros

Les conditions sont toujours idéales à Bakou au moment de débuter la quatrième séance de qualifications de la saison, avec 16°C dans l'air et 36°C sur la piste. Une chose est sûre, d'ores et déjà : Pierre Gasly s'élancera des stands en course, en raison de la pénalité reçue pour avoir manqué la pesée en EL2 puis avoir vu son équipe intervenir sur la Red Bull par la suite.

Lire aussi :

Q1 - Gasly meilleur tour, Kubica dans le mur

18 minutes pour passer en Q2 et c'est Russell qui prend le premier la piste, lui qui veut sans doute profiter du maximum de roulage possible après un vendredi très, très écourté. La plupart des pilotes sortent rapidement de leur garage, sur un tracé où le moindre incident peut coûter cher et empêcher de réaliser un tour correct. Russell, Grosjean, Sainz, Norris, Magnussen, Räikkönen et finalement Bottas prennent tour à tour les commandes, le Finlandais signant un 1'42"4.

Au contraire, Hamilton a tiré tout droit dans son premier tour et doit s'y reprendre à deux fois pour signer un 1'43"4 assez médiocre. Stroll a lui touché le mur, sans trop de dégâts, à la sortie du virage 1. Vettel prend la tête en inscrivant 1'42"3 mais voit Bottas puis Leclerc lui succéder, le Monégasque en 1'41"4. Hamilton finit par se replacer dans le top 4 avec 1'42"2 puis 1'41"6.

Lire aussi :

Gasly profite de deux très bons premiers secteurs et d'une belle aspiration venant d'une Racing Point pour se hisser en tête, en 1'41"3. Les Renault, Stroll, Grosjean, les McLaren et Verstappen sont en lutte pour éviter la zone rouge dans les dernières minutes de la séance. Hülkenberg, notamment, ne signe ses premiers chronos que dans les derniers moments de la séance et cela ne suffit pas ; en revanche Ricciardo parvient à se sauver en prenant la 15e place de justesse face à Stroll. Grosjean ne parvient pas à accéder à la Q2.

La fin de cette première partie de qualifications est marquée par un gros accident pour Kubica. Le Polonais s'est encastré dans les TecPro placés en face des monoplaces au niveau du virage 8. Le pilote Williams a tourné un peu trop tôt et touché l'intérieur, ce qui l'a envoyé directement dans le mur (et cassé sa biellette de direction avant gauche). Le drapeau rouge a été brandi, Kubica est indemne mais les réparations prennent un certain temps.

Éliminés en Q1 : Stroll, Grosjean, Hülkenberg, Russell et Kubica.

Q2 - Leclerc en fait trop

Après une interruption de séance de plus d'une demi-heure, les pilotes s'élancent pour les 15 minutes de la Q2. Pour rappel : le top 10 au terme de cette seconde partie des qualifs devra prendre le départ de la course avec les gommes qui ont permis de faire le meilleur tour. Les Ferrari sont les seules monoplaces à tenter le pari des mediums contre les tendres pour toutes les autres F1.

C'est notamment le cas pour les Mercedes, qui signent 1'41"5 avec Bottas devant Hamilton, et pour Verstappen en 1'41"3. Leclerc réalise pour sa part 1'41"9 alors que Vettel se manque dans sa première tentative, en 1'43"3. Pérez parvient à devancer la Ferrari du Monégasque, ce qui semble indiquer que les Rouges peuvent se retrouver en difficulté s'ils n'améliorent pas.

Les deux pilotes de la Scuderia doivent donc se relancer pour un second tour. Alors que son équipier manque de s'accidenter dans l'enchaînement étroit de la vieille ville, Leclerc commet juste après une erreur aux conséquences bien plus graves. Le #16 bloque en effet une roue et tire droit dans le mur du virage 8, détruisant sa SF90 et mettant fin à ses espoirs de pole. Un nouveau drapeau rouge est déployé.

Lire aussi :

La séance reprend alors qu'il reste un peu moins de huit minutes. Gasly reste sagement au garage, lui qui de toute façon s'élancera des stands. Vettel s'élance logiquement en pneus tendres, pour se sortir de la zone rouge. L'Allemand y parvient en réalisant 1'42"2 puis 1'41"8, sur une piste qui a perdu 10°C depuis le début de séance, et il est le seul pilote qui parvient à passer son équipier.

Les Alfa Romeo, Norris et Kvyat (qui a touché assez fortement le mur au virage 2) accompagnent le reste du top 10 en Q3. Leclerc devra s'élancer avec des gommes mediums usées, mais aura sans doute le droit de changer tout ou partie de ses pneus en raison de son incident (si tel est le cas, Pirelli fournira à l'écurie des pneus avec la même usure que ceux qui étaient montés sur la SF90). Reste à savoir si la Ferrari n'est pas trop abîmée pour pouvoir s'élancer depuis la grille.

Éliminés en Q2 : Sainz, Ricciardo, Albon, Magnussen et Gasly.

Q3 - Bottas au dernier moment

Verstappen est le premier à sortir des stands. Les autres écuries attendent un certain temps avant d'entrer dans la danse. Le Néerlandais inscrit 1'41"4 mais Bottas fait mieux en 1'41"1 et Hamilton met les deux hommes d'accord en 1'40"703. Vettel parvient à s'intercaler entre les deux Mercedes, mais lui aussi à quatre dixièmes du Britannique. Derrière ce top 4, Pérez est à huit dixièmes, Norris à 1,9 seconde, Giovinazzi à 2,1 et Räikkönen à 4,6.

Verstappen fait le choix de continuer avec les mêmes gommes, ce qui lui permet de se rapprocher à 0"366 de Hamilton et de se hisser en seconde place provisoire. Kvyat s'est élancé à contretemps et parvient à signer le sixième temps provisoire alors que les autres pilotes se relancent, sauf Verstappen qui en a fini. Un jeu d'aspirations se noue entre les différents pilotes sur la piste.

Vettel améliore sa marque mais échoue à neuf centièmes de Hamilton. C'est finalement Bottas qui fait la bonne opération puisqu'il signe la pole en progressant nettement grâce à l'aspiration, 59 millièmes devant son équipier qui en bénéficiait lui aussi. C'est la huitième pole du Finlandais en Formule 1.

Azerbaijan GP d'Azerbaïdjan - Qualifications

Q1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 France Pierre Gasly Red Bull 5 1'41.335  
2 Monaco Charles Leclerc Ferrari 7 1'41.426 0.091
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 8 1'41.614 0.279
4 Netherlands Max Verstappen Red Bull 6 1'41.727 0.392
5 Spain Carlos Sainz McLaren 9 1'41.936 0.601
6 Finland Valtteri Bottas Mercedes 7 1'42.026 0.691
7 Germany Sebastian Vettel Ferrari 8 1'42.042 0.707
8 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 9 1'42.059 0.724
9 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 9 1'42.140 0.805
10 Thailand Alexander Albon Toro Rosso 9 1'42.154 0.819
11 Mexico Sergio Pérez Racing Point 8 1'42.249 0.914
12 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 9 1'42.324 0.989
13 United Kingdom Lando Norris McLaren 9 1'42.371 1.036
14 Denmark Kevin Magnussen Haas 9 1'42.382 1.047
15 Australia Daniel Ricciardo Renault 8 1'42.486 1.151
16 Canada Lance Stroll Racing Point 8 1'42.630 1.295
17 France Romain Grosjean Haas 10 1'43.407 2.072
18 Germany Nico Hülkenberg Renault 8 1'43.427 2.092
19 United Kingdom George Russell Williams 9 1'45.062 3.727
20 Poland Robert Kubica Williams 8 1'45.455 4.120

Q2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 4 1'41.388  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 7 1'41.500 0.112
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 7 1'41.580 0.192
4 Mexico Sergio Pérez Racing Point 6 1'41.870 0.482
5 Germany Sebastian Vettel Ferrari 9 1'41.889 0.501
6 Monaco Charles Leclerc Ferrari 4 1'41.995 0.607
7 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 6 1'42.082 0.694
8 United Kingdom Lando Norris McLaren 8 1'42.084 0.696
9 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 9 1'42.221 0.833
10 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 6 1'42.381 0.993
11 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 8 1'42.398 1.010
12 Australia Daniel Ricciardo Renault 7 1'42.477 1.089
13 Thailand Alexander Albon Toro Rosso 9 1'42.494 1.106
14 Denmark Kevin Magnussen Haas 7 1'42.699 1.311

Q3

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 6 1'40.495  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 6 1'40.554 0.059
3 Germany Sebastian Vettel Ferrari 6 1'40.797 0.302
4 Netherlands Max Verstappen Red Bull 5 1'41.069 0.574
5 Mexico Sergio Pérez Racing Point 3 1'41.593 1.098
6 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 5 1'41.681 1.186
7 United Kingdom Lando Norris McLaren 6 1'41.886 1.391
8 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 6 1'42.424 1.929
9 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 6 1'43.068 2.573
partages
commentaires
Grosjean "sur les fesses" après son élimination en Q1

Article précédent

Grosjean "sur les fesses" après son élimination en Q1

Article suivant

La grille de départ du GP d'Azerbaïdjan

La grille de départ du GP d'Azerbaïdjan
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021