Qualifs - Verstappen en pole avec autorité !

Max Verstappen (Red Bull) a signé la seconde pole position de sa carrière en F1 au Grand Prix du Brésil 2019, devant Sebastian Vettel (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes).

Au moment de débuter les qualifications, sur une piste sèche, un ciel couvert, une température ambiante de 20°C et une piste chauffée à 32°C, une chose est sûre : Charles Leclerc ne signera pas la pole, le Monégasque sera en effet rétrogradé de dix positions sur la grille suite au changement d'un élément de son moteur Ferrari.

Q1 - Sainz trahi par sa mécanique

Kubica est le premier en piste mais il rentre immédiatement au stand, sans doute pour tester les nouvelles batteries et l'unité de contrôle électrique montées sur sa Williams. Le premier temps est donc l'œuvre de Russell, son équipier, avec 1'10"6. Giovinazzi, Kvyat et Gasly se succèdent en tête avant que les Ferrari ne s'emparent des premières positions, avec 1'08"5 pour Vettel, 0"036 devant Leclerc.

Lire aussi :

Albon améliore ensuite la meilleure marque, 53 millièmes devant Vettel. Finalement, c'est Verstappen abaisse le meilleur chrono en 1'08"2, tandis que les Mercedes réalisent 1'08"6 pour Hamilton et 1'08"7 pour Bottas. Le Finlandais finira par descendre en 1'08"5. Leclerc signe un tour en 1'08"4 sur sa troisième tentative lancée pour prendre le second rang. Pour Sainz, un bruit et un comportement suspects de son moteur Renault dans la remontée vers la ligne droite de départ/arrivée semblent indiquer un problème grave ; l'Espagnol est le seul pilote sans aucun temps à six minutes de la fin.

Derrière le top 6 qui se tient en moins de quatre dixièmes, Magnussen est, avant les derniers tours lancés, le mieux placé, à six dixièmes de la P1, position qu'il conservera après les ultimes passages. Outre Sainz et les Williams, Stroll et Hülkenberg sont dans la zone rouge. L'Allemand s'en sort au terme d'un bon tour qui le replace dans le top 10, mais pas le Canadien. C'est Kvyat qui se retrouve coincé en Q1.

Éliminés en Q1 : Kvyat, Stroll, Russell, Kubica et Sainz.

Lire aussi :

Q2 - Un petit tour et puis s'en va

Les Mercedes sont les premières en piste, en tendres comme les Red Bull et Vettel. Leclerc fait logiquement le choix des mediums pour préparer la course. Verstappen signe 1'07"5, Leclerc 1'07"8, Vettel 1'08"0, Hamilton 1'08"0, Albon 1'08"1 et Bottas 1'08"2. Grosjean est le pilote le plus proche derrière, à cinq dixième de la Mercedes #77. Norris, les Renault, Giovinazzi et Pérez sont dans la zone rouge provisoire.

La seconde salve est un pétard mouillé en raison d'un tête-à-queue de Giovinazzi dans son tour lancé qui déclenche un drapeau jaune et interdit toute amélioration. La donne reste donc inchangée.

Éliminés en Q2 : Norris, Ricciardo, Giovinazzi, Hülkenberg et Pérez.

Q3 - Verstappen sans discussions

Le soleil baigne la piste d'Interlagos pour cette avant-dernière Q3 de la saison. Au terme du premier tour des ténors, Verstappen réalise 1'07"623, 0"008 devant Vettel, mais le Néerlandais a de la marge pour améliorer suite à une erreur à la sortie du virage 9. Leclerc est à 0"105, lui aussi avec une légère erreur à la sortie du dernier freinage, Hamilton à 0"238 avec un blocage de roue au virage 10, Bottas à 0"251 et Albon à 0"312. En pneus usés, Grosjean est repoussé à 1,8 seconde, Räikkönen et Gasly à plus de deux secondes. Magnussen n'a pas signé de temps. 

La dernière tentative voit Verstappen réaliser 1'05"508 et derrière lui seul Hamilton améliore pour passer au troisième rang, derrière Vettel mais devant Leclerc qui partira donc 14e sur la grille. C'est la seconde pole position du pilote Red Bull, cette fois il n'y aura pas de doute, qui offre cette performance à Christian Horner, son team principal, dont c'est l'anniversaire. À noter la belle séance de Gasly, septième mais sixième sur la grille.

Brazil GP du Brésil - Qualifications

Q1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 3 1'08.242  
2 Monaco Charles Leclerc Ferrari 9 1'08.496 0.254
3 Thailand Alexander Albon Red Bull 5 1'08.503 0.261
4 Finland Valtteri Bottas Mercedes 6 1'08.545 0.303
5 Germany Sebastian Vettel Ferrari 6 1'08.556 0.314
6 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 5 1'08.614 0.372
7 Denmark Kevin Magnussen Haas 6 1'08.875 0.633
8 United Kingdom Lando Norris McLaren 7 1'08.891 0.649
9 France Pierre Gasly Toro Rosso 10 1'08.909 0.667
10 Germany Nico Hülkenberg Renault 6 1'09.050 0.808
11 Australia Daniel Ricciardo Renault 6 1'09.086 0.844
12 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 9 1'09.175 0.933
13 France Romain Grosjean Haas 5 1'09.197 0.955
14 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 9 1'09.276 1.034
15 Mexico Sergio Pérez Racing Point 8 1'09.288 1.046
16 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 10 1'09.320 1.078
17 Canada Lance Stroll Racing Point 9 1'09.536 1.294
18 United Kingdom George Russell Williams 9 1'10.126 1.884
19 Poland Robert Kubica Williams 9 1'10.614 2.372
20 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 2    

Q2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 3 1'07.503  
2 Monaco Charles Leclerc Ferrari 5 1'07.888 0.385
3 Germany Sebastian Vettel Ferrari 3 1'08.050 0.547
4 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 5 1'08.088 0.585
5 Thailand Alexander Albon Red Bull 3 1'08.117 0.614
6 Finland Valtteri Bottas Mercedes 5 1'08.232 0.729
7 France Romain Grosjean Haas 5 1'08.705 1.202
8 France Pierre Gasly Toro Rosso 6 1'08.770 1.267
9 Denmark Kevin Magnussen Haas 6 1'08.803 1.300
10 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 5 1'08.858 1.355
11 United Kingdom Lando Norris McLaren 6 1'08.868 1.365
12 Australia Daniel Ricciardo Renault 6 1'08.903 1.400
13 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 5 1'08.919 1.416
14 Germany Nico Hülkenberg Renault 6 1'08.921 1.418
15 Mexico Sergio Pérez Racing Point 6 1'09.035 1.532

Q3

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 6 1'07.508  
2 Germany Sebastian Vettel Ferrari 6 1'07.631 0.123
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 6 1'07.699 0.191
4 Monaco Charles Leclerc Ferrari 6 1'07.728 0.220
5 Finland Valtteri Bottas Mercedes 6 1'07.874 0.366
6 Thailand Alexander Albon Red Bull 6 1'07.935 0.427
7 France Pierre Gasly Toro Rosso 6 1'08.837 1.329
8 France Romain Grosjean Haas 6 1'08.854 1.346
9 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 6 1'08.984 1.476
10 Denmark Kevin Magnussen Haas 3 1'09.037 1.529
partages
commentaires
Pour São Paulo, il ne peut pas y avoir de GP du Brésil à Rio
Article précédent

Pour São Paulo, il ne peut pas y avoir de GP du Brésil à Rio

Article suivant

La grille de départ du GP du Brésil

La grille de départ du GP du Brésil
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021