Renault : un budget "considérable" mais "sensé" pour Ricciardo

partages
commentaires
Renault : un budget
Par :
22 janv. 2019 à 12:45

Peut-on parler de folie raisonnable pour expliquer la stratégie de Renault en recrutant Daniel Ricciardo pour 2019 ? L'écurie française assume son choix, et promet ne pas vivre au-dessus de ses moyens après ce joli coup réussi sur le marché des transferts.

Pour convaincre un pilote tel que Daniel Ricciardo, Renault reconnaît sans problème avoir consenti un "investissement financier considérable". Néanmoins, le constructeur français indique clairement ne pas avoir fait de folie en mettant en péril son budget ou en faisant un choix qui serait au-dessus de ses moyens.

Au contraire, le choix de placer une partie des ressources financières sur le projet d'attirer un pilote star a été mûrement réfléchi, en tenant compte des besoins économiques pour continuer à faire progresser l'écurie sur tous les plans, à commencer par les aspects techniques et sportifs. Pour Cyril Abiteboul, directeur général de Renault F1 Team, l'importance n'est pas de savoir quelle somme d'argent a été investie pour attirer Daniel Ricciardo, mais plutôt de mesurer si elle valait le coup d'être déboursée à ce stade du projet.

Lire aussi :

"Il y a un investissement financier considérable de la part de Renault", reconnaît le Français auprès de Motorsport.com. "Mais la question n'est pas de savoir si Renault peut se le permettre : on le peut car notre chiffre d'affaires est quarante fois supérieur à celui de Red Bull. Il n'y a aucun doute là-dessus."

"Le point d'interrogation concerne la valeur. Est-ce que c'est logique d'investir cet argent pour un pilote du niveau de Daniel à ce moment de notre parcours, avec la voiture que nous avons et les autres dépenses que nous devons faire ? Nous pensons que oui. Il y a eu des discussions à ce sujet. Devrions-nous investir dans la voiture ou dans les pilotes ? Je pense que nous avons atteint un point où nous pouvons raisonnablement investir dans les deux."

Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 sur le muret des stands

Recruté pour les deux prochaines saisons, Daniel Ricciardo dispose sans aucun doute d'un contrat lui conférant des émoluments que Renault n'a encore jamais dépensés depuis le retour de son équipe d'usine, fin 2015. Mais le Losange se veut rationnel, et surtout très clair quant au fait que ce choix ne se fait pas au détriment d'autres facettes du projet. Autrement dit, les ressources consacrées à l'équipe en elle-même n'en souffrent pas.

"J'aimerais aussi dire que l'accord commercial avec Daniel est extrêmement sensé, et loin de ce qui peut exister ailleurs en F1", précise Cyril Abiteboul. "C'est évidemment à la mesure du niveau de ses compétences et de son talent, et de ce qu'il peut apporter à l'équipe. Mais ce n'est pas une quantité stupide d'argent. Je pense donc que tout a été fait de manière raisonnable, et pas d'une façon qui va faire du tort à l'équipe, qui pourra continuer à dépenser pour le développement de la voiture et du moteur."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

Article suivant
Le Circuit Paul Ricard modifié en vue du GP de France 2019

Article précédent

Le Circuit Paul Ricard modifié en vue du GP de France 2019

Article suivant

Le promoteur du GP de Russie veut un E-Prix en 2020 à Saint-Pétersbourg

Le promoteur du GP de Russie veut un E-Prix en 2020 à Saint-Pétersbourg
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Tags cyril abiteboul