Renault et Ferrari remplacent des éléments moteur

partages
commentaires
Renault et Ferrari remplacent des éléments moteur
Par :
12 avr. 2019 à 02:56

Plusieurs pilotes ont changé certains éléments sur leur unité de puissance avant le Grand Prix de Chine. Tous sont équipés d'un bloc Renault ou Ferrari.

Alors que le troisième week-end de la saison a débuté à Shanghai, plusieurs changements d'éléments moteur ont été confirmés au sein du plateau. Ils concernent avant tout Renault, qui a vécu un début de saison difficile sur le plan de la fiabilité de son unité de puissance. 

Au sein de l'écurie d'usine, Nico Hülkenberg utilise en Chine son deuxième V6, son deuxième turbo, son deuxième MGU-H et son deuxième MGU-K. Ce dernier élément, limité à deux par saison et par pilote, a également été changé sur la R.S.19 de Daniel Ricciardo. Les deux hommes avaient été contraints à l'abandon par un problème technique en toute fin de course à Bahreïn, il y a deux semaines.

Lire aussi :

"Les abandons étaient entièrement liés à un problème de MGU-K", confirme à Motorsport.com le directeur général de Renault F1, Cyril Abiteboul. "C'était très clair pour Daniel, mais c'était lié également pour Nico, si ce n'est que dans son cas nous avons aussi dû changer l'unité de puissance par précaution. C'était un peu la même chose que pour Carlos [Sainz] en Australie, une défaillance du MGU-K qui a entraîné des dégâts sur le reste du moteur."

"Ceci étant dit, nous avons rencontré un certain nombre de problèmes qui n'étaient pas liés au MGU-K depuis le début de la saison. Nous avons eu un souci en qualifications à Melbourne, en qualifications à Bahreïn, et c'est important de mettre ça derrière nous désormais et de remettre les choses en ordre."

Chez McLaren, écurie cliente du constructeur français, un nouvel MGU-K a aussi été installé sur l'unité de puissance de Lando Norris. Carlos Sainz n'est pas concerné par des changements, puisque l'Espagnol avait déjà renouvelé des éléments à Sakhir, suite à son abandon survenu en ouverture du championnat à Melbourne. 

Par ailleurs, Ferrari a introduit une nouvelle centrale électronique, élément limité à deux par an, sur quatre des six unités de puissance de la grille. Ce remplacement concerne Sebastian Vettel et Charles Leclerc dans les rangs de la Scuderia, ainsi que Romain Grosjean et Kevin Magnussen dans ceux de Haas. Pas de changement chez Alfa Romeo, bien que les mesures prises par Ferrari soient consécutives à la défaillance survenue à Bahreïn sur le moteur de Leclerc. 

Propos recueillis par Adam Cooper  

Article suivant
Renault prend un deuxième pilote chinois sous son aile

Article précédent

Renault prend un deuxième pilote chinois sous son aile

Article suivant

EL1 - Vettel et Ferrari débutent bien

EL1 - Vettel et Ferrari débutent bien
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu