Renault veut placer ses jeunes dans une équipe cliente en 2021

partages
commentaires
Renault veut placer ses jeunes dans une équipe cliente en 2021
Par : Benjamin Vinel
5 juil. 2018 à 06:53

Nouvelle version du programme de jeunes pilotes du Losange, la Renault Sport Academy établie en 2016 n'a pour l'instant mené aucun pilote à la Formule 1. Cyril Abiteboul porte son regard à l'horizon 2021.

Robert Kubica, Heikki Kovalainen, Romain Grosjean… Autant de pilotes qui ont atteint la Formule 1 alors que Renault les a pris sous son aile dans leur jeunesse.

Qu'en est-il des actuels protégés de la marque française ? Oliver Rowland a décidé de quitter la structure d'Enstone, faute d'opportunités à moyen terme, tandis que Jack Aitken (en photo ci-dessus), fer de lance de la RSA et vice-Champion GP3 en titre, est actuellement huitième du championnat de Formule 2, non sans avoir été handicapé par quelques pépins techniques. Les autres membres de l'académie évoluent en Formule 3 ou en Formule Renault.

Selon Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1, il sera crucial que le Losange noue des accords clients lui permettant de placer au moins un de ses jeunes dans une autre équipe au moment de la nouvelle réglementation de 2021, alors que l'écurie d'usine privilégie pour l'instant l'expérience au moment de choisir son line-up et compte redevenir un top team d'ici-là.

Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1

"Notre académie est vraiment un pilier important de notre développement", déclare Abiteboul pour Motorsport.com. "Ses pilotes n'ont pas vocation à faire de la figuration. En revanche, il faudra un peu de temps effectivement pour que cette académie soit capable de nous proposer des pilotes qui soient réellement au niveau de mes attentes. Je ne dis pas ça pour Jack nécessairement."

"Aujourd'hui, il nous manque quelque chose dans cette académie. C’est une connexion avec une équipe de Formule 1 qui soit à même d’accueillir un pilote de notre académie. On voit bien que c’est ce qu’a Red Bull avec Toro Rosso, c’est ce que Mercedes a avec Force India et/ou par intermittence Williams – pas en ce moment."

"C’est une des raisons pour lesquelles la relation avec Red Bull n’était pas cohérente avec nos nouveaux objectifs d’écurie complète, et notamment sur la partie formation des pilotes, parce que je me voyais mal aller dire à Helmut de prendre un de nos pilotes, c’est très clair. C’est trop tôt, on ne va pas non plus le faire avec McLaren. Mais quand on va commencer à réfléchir sur notre stratégie moteur client pour 2021, clairement, un élément que j’aurai en tête est la capacité à ce client à accueillir un pilote de notre académie."

Sacha Fenestraz, Carlin Dallara F317 - Volkswagen
Sacha Fenestraz s'est imposé dès sa deuxième course en F3 Europe, à Pau, mais n'est plus monté sur le podium depuis lors

Un tel délai pourrait notamment laisser à des tricolores prometteurs tels que Sacha Fenestraz, Champion en titre de Formule Renault Eurocup, et Victor Martins, vice-Champion de F4 France pour sa première campagne complète en monoplace, de faire leurs preuves en formules de promotion.

"Je n’ai pas de scoop sur eux, mais c’est typiquement d’eux que je parlais quand je disais que c’était un peu tôt", poursuit Abiteboul. "On les soutient, on a des contrats très clairs avec eux : s’ils performent, on continuera à les soutenir pour les années qui viennent."

"Ce qu’il faut, c’est qu’on arrive à trouver une solution pour les faire entrer en Formule 1 sans que ce soit immédiatement dans l’écurie Renault – sauf si ce sont des talents tellement évidents qu’on puisse se permettre de prendre le pari de faire ce qu’a fait Red Bull avec Max [Verstappen]. Mais Red Bull est capable de faire ce qu’ils ont fait avec Max parce qu’ils ont Toro Rosso. C’est ça qu’il ne faut pas oublier."

Victor Martins, R-Ace GP
Victor Martins vient de remporter sa première victoire en Formule Renault, à Monza

Quel line-up en 2019 ?

À plus court terme, il s'agit pour Renault de définir son line-up pour la saison 2019, lequel dépendra essentiellement du choix de carrière de Daniel Ricciardo. Le Losange se déclare très satisfait de son duo actuel, composé de Nico Hülkenberg et Carlos Sainz, qu'Abiteboul qualifie notamment de "complémentaire".

Or, il ne faut pas oublier que Sainz est prêté par Red Bull, qui pourrait faire appel à lui en cas de départ de Ricciardo vers d'autres horizons, auquel cas Renault devrait chercher une solution de secours.

"Nico a encore un contrat pour l’année prochaine au moins", rappelle Abiteboul. "On va être attentifs à deux choses : à l’évolution de la performance de Carlos, et à l’évolution également de la situation pilotes chez Red Bull."

"Ma responsabilité, c’est de m’assurer qu’il y ait des alternatives si jamais Carlos ne pouvait pas être disponible pour nous dans le délai qui nous paraît raisonnable et nécessaire pour définir notre line-up de l’année prochaine. Je veux absolument être capable d’anticiper le plus rapidement possible le line-up de l’année prochaine."

Le dirigeant français a par ailleurs refusé de commenter les propos de Daniel Ricciardo, qui n'exclut pas de rejoindre Renault s'il estime que cela représente la meilleure option pour son avenir. Abiteboul indique toutefois : "En faisant la meilleure voiture possible et en montrant à tout le monde qu’il y a une progression – ce qu’on fait maintenant depuis quelques années – les gens s’intéresseront à nous, y compris les meilleurs pilotes. Restons concentrés sur notre objectif."

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team, ET Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, en conférence de presse
Prochain article Formule 1
La 4e place de Renault est "absolument" l'objectif de Haas

Article précédent

La 4e place de Renault est "absolument" l'objectif de Haas

Article suivant

Ferrari va amener un nouveau fond plat à Silverstone

Ferrari va amener un nouveau fond plat à Silverstone