Renault juge l'approche de Racing Point "un peu inquiétante"

Les partenariats technologiques entre certaines écuries du plateau sont vus de manière différente selon le point de vue depuis lequel on se place.

Renault juge l'approche de Racing Point "un peu inquiétante"

Depuis la semaine dernière, l'approche adoptée par Racing Point pour sa monoplace 2020 a suscité énormément de commentaires, au point d'affubler la RP20 du surnom de "Mercedes rose". L'écurie motorisée par Mercedes a choisi de s'inspirer très fortement de la W10 utilisée par le constructeur allemand l'an passé, justifiant son choix notamment en insistant sur la philosophie dictée par la boîte de vitesses elle aussi fournie par la firme à l'étoile. Racing Point a beau respecter le règlement qui restreint de manière précise ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas pour le partage technique entre deux écuries, et assurer que celui-ci aurait pu aller encore plus loin, cela n'empêche pas certains concurrents d'observer la situation d'un œil inquiet.

Lire aussi :

Si Christian Horner estime que les voitures "clones" sont une bonne chose pour la Formule 1, d'autres sont dubitatifs. Ainsi Renault n'a pas caché sa perplexité. "Je pense que c'est une évolution un peu inquiétante pour la F1", déplore Marcin Budkowski, directeur exécutif de Renault F1. "C'est une tendance qui a commencé il y a quelques saisons et c'est un nouveau chapitre qui s'ouvre dans cette tendance. Je crois que ce sera à la FIA de décider si c'est pleinement conforme ou non. À ce stade, je ne pense pas avoir quoi que ce soit de plus à dire."

Renault fait partie de ces équipes de milieu de grille qui sont en concurrence directe avec Racing Point pour 2020, mais qui s'appuient sur un modèle qui consiste à tout faire par ses propres soins. C'est également le cas de McLaren, qui partage donc sans surprise les mêmes préoccupations. "Je suis d'accord avec Marcin à ce sujet", assure James Key, directeur technique de McLaren. "Bien sûr, nous observons nos concurrents, et ce qui se passe avec certaines similitudes est assez clair. Mais notre priorité, c'est nous-mêmes. Nous regardons où nous en sommes et nous nous concentrons sur nous-mêmes."

Pour 2021, année de refonte réglementaire sur tous les plans, les textes vont sensiblement évoluer mais Marcin Budkowski ne croit pas à une inversion nette de la tendance observée dernièrement et qui concerne également les passerelles entre Ferrari et Haas ou entre Red Bull Racing et AlphaTauri. "La réglementation a légèrement évolué quant aux éléments transférables, ou par rapport à ce que les équipes peuvent partager ou vendre en matière de propriété intellectuelle et de pièces. Je ne crois pas que ça change complètement la question. Cela provient de choses comme le fait que certains partagent des souffleries. Ça va dans la bonne direction, mais ça n'empêche pas tout ce que vous voyez."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

partages
commentaires
Le circuit de Hanoï est achevé pour le GP du Vietnam

Article précédent

Le circuit de Hanoï est achevé pour le GP du Vietnam

Article suivant

Ricciardo fait de Renault sa priorité et ne pense pas à Ferrari

Ricciardo fait de Renault sa priorité et ne pense pas à Ferrari
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021