Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
41 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
132 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
146 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
174 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
181 jours
12 sept.
Course dans
188 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
202 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
216 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
244 jours

Ricciardo ne va pas chez McLaren pour rigoler avec Norris

Malgré la bonne entente et l'aspect comique du duo Ricciardo-Norris, les deux hommes associés chez McLaren veulent faire preuve de sérieux.

Ricciardo ne va pas chez McLaren pour rigoler avec Norris

Carlos Sainz parti chez Ferrari, c'est Daniel Ricciardo qui a rejoint McLaren aux côtés de Lando Norris. Connu pour son sourire digne d'une publicité pour dentifrice, l'Australien auteur de sept victoires en Grand Prix va former avec le jeune Britannique un duo de pilotes particulièrement prompts à la plaisanterie. En témoigne cette conférence de presse au Grand Prix de Grande-Bretagne 2019 où le sujet de la moustache a été abordé, Ricciardo ne pouvant pas s'empêcher de glisser à l'oreille de Norris, alors âgé de 19 ans : "Tu as des poils pubiens ou pas encore ?". L'Anglais n'a pu retenir son fou rire.

Lando Norris, McLaren et Daniel Ricciardo, Renault F1 Team, rigolent en conférence de presse

Lando Norris, McLaren et Daniel Ricciardo, Renault F1 Team, rigolent en conférence de presse

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team et Lando Norris, McLaren, rigolent en conférence de presse

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team et Lando Norris, McLaren, rigolent en conférence de presse

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Cependant, trop de boutades et autres farces peut donner l'impression d'un manque de sérieux. Ricciardo, lui, veut se montrer très clair. "C'est quelque chose que je veux répéter à tous les téléspectateurs, en particulier à tous les fans de McLaren : cela ne va pas être un spectacle humoristique", insiste-t-il au micro de Sky Sports. "J'y vais avec sérieux, j'y vais pour améliorer la voiture. Ma personnalité ne va pas changer, je prends du plaisir à faire ce que je fais… Mais je n'y vais certainement pas pour former un couple de mèmes [avec Norris], quelle que soit la manière dont c'est décrit de nos jours !"

Lire aussi :

Le son de cloche est similaire du côté de Lando Norris, qui a dû adapter son comportement en ligne pour se donner une apparence plus travailleuse. "Dans l'ensemble, je dirais que je suis beaucoup moins blagueur sur les réseaux sociaux", explique-t-il. "C'est principalement lié à ce que je décide de poster après une course. Quand je vivais une journée difficile [en 2019], je prenais toujours ça un peu comme une blague, ou du moins je le présentais comme une blague, avec certains commentaires sur les réseaux sociaux. Mais parfois [en 2020] je me suis contenté d'écrire 'dure journée au travail, on se tourne vers la prochaine'. C'est aussi simple que ça."

"Je fais exactement la même chose [qu'en 2019] : j'allais à l'usine, je travaillais sur la course suivante et j'essayais de comprendre ce qui s'était mal passé. Mais je postais une blague sur les réseaux sociaux. Les gens adorent ça mais se disent 'oh, il ne travaille pas du tout, c'est pour ça qu'il n'est pas assez performant, il est juste trop blagueur'. J'imagine que c'est la vie, c'est ainsi que fonctionnent les réseaux sociaux, c'est l'image que les gens brossent de moi."

Norris ne va néanmoins pas remettre en question sa personnalité pour autant. "Beaucoup de gens continuent de dire que je suis trop blagueur, que je ne travaille pas assez dur, etc. Mais au sein de l'équipe, les gens savent ce que je fais, et c'est tout ce qui compte pour moi – ainsi que ce que je sais de moi-même, combien je travaille dur, les choses comme ça. Je reste le même dans le paddock, je continue de dire ce que je dis, je continue de rire – les blagues me font rire parce qu'elles sont drôles. Je n'essaie pas d'être quelqu'un de faux, quelqu'un que je ne suis pas", conclut-il.

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires

Voir aussi :

Wolff : Hamilton "n'a jamais demandé" de veto sur son équipier

Article précédent

Wolff : Hamilton "n'a jamais demandé" de veto sur son équipier

Article suivant

Un projet de nouvelle équipe F1 basée à Monaco se dévoile

Un projet de nouvelle équipe F1 basée à Monaco se dévoile
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo , Lando Norris
Équipes McLaren
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021