Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
25 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
39 jours

Ricciardo et Sainz élogieux au sujet des progrès de Renault

partages
commentaires
Ricciardo et Sainz élogieux au sujet des progrès de Renault
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
6 sept. 2019 à 14:00

Daniel Ricciardo estime que les progrès réalisés par Renault au niveau de l'unité de puissance sont excitants, alors que l'équipe franco-anglaise pose les roues dans le temple de la vitesse de Monza ce week-end.

Renault a subi un déficit de puissance face à Mercedes et Ferrari ces dernières années, mais le motoriste français semble désormais resserrer l'écart à ce niveau depuis 2019. Un pas en avant semble avoir été fait depuis l'introduction de la nouvelle spécification du moteur, le week-end dernier, en Belgique. Au point de gonfler à bloc le moral de Daniel Ricciardo, qui s'attend à des choses intéressantes pour le Grand Prix d'Italie, où une large proportion du tour est passée à pleine charge d'accélération.

"Nous avons clairement [progressé] et cela peut se voir du point de vue de la puissance : nous avons beaucoup progressé cette année. La semaine dernière, à Spa, nous avions une voiture assez fluide dans les lignes droites, et c'est bien ! Cela donne clairement de l'optimisme en arrivant ici et je suis vraiment excité à l'idée de courir ici. C'est toujours une course que j'apprécie. Je pense que ce sera OK et pas l'une de ces courses que l'on regarde en se disant : 'oh, ça ne va pas être une bonne piste pour nous'. Je pense que ce sera OK."

C'est bien l'unité de puissance Renault qui créait beaucoup de frustration à l'Australien, l'an dernier, lorsqu'elle était embarquée dans le châssis Red Bull, dont les qualités étaient par ailleurs supérieures à celles de l'équipe d'usine Renault. Néanmoins, Ricciardo indique que la concentration de l'équipe d'Enstone se porte désormais sur le fait de faire progresser la voiture au niveau nécessaire.

"Toutes ces années chez Red Bull, c'était : 'l'unité de puissance, encore l'unité de puissance. La voiture est parfaite, mais regardez l'unité de puissance' ! Mais en fait, cette année, je trouve qu'ils [Renault] ont beaucoup progressé et que nous devons simplement faire progresser l'auto. Le plus important en F1 est l'aéro, l'appui. Bien sûr, il y a d'autres choses sur la voiture qui ne sont pas parfaites, comme les suspensions, mais [le focus] est sur l'aéro et l'appui, et le fait d'être efficaces, car l'on peut avoir bien plus d'appui mais être vraiment lent en ligne droite et cela n'a pas de sens : il faut donc travailler sur l'efficacité. C'est dans ce domaine que McLaren a fait du bon boulot cette année. Ils sont en mesure de produire le même appui avec moins de traînée et ils peuvent ainsi conserver un peu plus de vitesse en ligne droite et rouler avec plus d'appui."

Lire aussi :

Sainz loue les progrès et relativise les soucis de fiabilité

Renault a tout de même souffert de problèmes de fiabilité non négligeables cette année, dont une double défaillance sur les McLaren à Spa, le week-end dernier. Mais en dépit de cela, l'ensemble des pilotes propulsés par l'unité de puissance Renault se montrent heureux des progrès de puissance réalisés.

Carlos Sainz, qui a été contraint à l'abandon dans le premier tour du Grand Prix de Belgique, croit que Renault est revenu bien plus près de Mercedes et Ferrari que l'an dernier. "La performance moteur n'est pas notre principal problème en termes de compétitivité, car le pas en avant réalisé par Renault cette année par rapport à l'an dernier est très, très grand", commente l'Espagnol. "Ce n'est toujours pas au niveau de Ferrari et Mercedes du tout, mais au moins, nous sommes bien plus proches. Nous en sommes donc heureux. En termes de fiabilité, si l'on met tout en perspective, il y a eu un problème au 11e tour en Australie et un autre au premier, à Spa. À part cela, ça n'a pas été mauvais cette année, en fait. Je suis parvenu à réaliser une belle série de points avant la pause estivale, donc la fiabilité n'a pas été si terrible, n'est-ce pas ? Mais est-ce que ça pourrait être mieux ? Oui !"

Article suivant
Les pilotes s'attendent à des "jeux étranges" en qualifs à Monza

Article précédent

Les pilotes s'attendent à des "jeux étranges" en qualifs à Monza

Article suivant

EL2 - Leclerc et Hamilton dans un mouchoir et entre les gouttes

EL2 - Leclerc et Hamilton dans un mouchoir et entre les gouttes
Charger les commentaires